LIVRES

Postproduction

Essai qui met en évidence l’acte d’appropriation par les artistes d’œuvres conçues par d’autres. Détournement ou sampling de formes préexistantes sont autant de citations et de références qui servent des problématiques singulières et s’inscrivent dans un flux de production où les signes et les images abondent. Une réflexion sur l’œuvre d’art, son statut, son autonomie, et l’usage qui en est fait.

— Éditeur : Les Presses du réel, Dijon
— Collection : Documents sur l’art
— Année : 2003
— Format : 15 x 21 cm
— Illustrations : aucune
— Pages : 96
— Langue : français
— ISBN : 2-84066-101-2
— Prix : 8 €

Introduction
par Nicolas Bourriaud (extrait, p. 5-6)

Depuis le début des années quatre-vingt-dix, un nombre sans cesse croissant d’artistes interprète, reproduise, ré-expose ou utilise des œuvres réalisées par d’autres, ou des produits culturels disponibles. Cet art de la postproduction correspond à la multiplication de l’offre culturelle, mais aussi, plus indirectement, à l’annexion par le monde de l’art de formes jusque-là ignorées ou méprisées. De ces artistes qui insèrent leur propre travail dans celui des autres, on peut dire qu’ils contribuent à abolir la distinction traditionnelle entre production et consommation, création et copie, ready-made et œuvre originale. La matière qu’ils manipulent n’est plus première. Il ne s’agit plus pour eux d’élaborer une forme à partir d’un matériau brut, mais de travailler avec des objets d’ores et déjà en circulation sur le marché culturel, c’est-à-dire déjà informés par d’autres. Les notions d’originalité (être à l’origine de…), et même de création (faire à partir de rien) s’estompent ainsi lentement dans ce nouveau paysage culturel marqué par les figures jumelles du DJ et du programmateur, qui ont tous deux pour tâche de sélectionner des objets culturels et de les insérer dans des contextes définis.

(Texte publié avec l’aimable autorisation des éditions Les Presses du réel)

L’auteur
Nicolas Bourriaud, critique d’art, est co-directeur du Palais de Tokyo, site de création contemporaine, à Paris.