DANSE | SPECTACLE

Poetry

27 Mar - 29 Mar 2013
Vernissage le 27 Mar 2013

Trash TV Trance, partition pour guitare électrique seule, offre un nouveau terrain d’exploration à Maud Le Pladec. Le trio qu’elle compose avec Julien Gallée Ferré et le musicien Tom Pauwels poursuit la recherche de ce lien d’écriture entre la partition et la danse.

Maud Le Pladec
Poetry

Ecrite à partir de Trash TV Trance, composition pour guitare électrique du même Romitelli, Poetry aborde spécifiquement le thème du rythme; ici régie par des «phénomènes rythmiques», la danse oscille entre fusion et contre-point et les corps semblent électrifiés. Opérant un travail méthodique d’écoute musicale, d’une grande finesse de décomposition et de synthèse formelle, la pièce repose sur une mise en boucle de mouvements, une répétition systématique de gestes au rythme trépidant de la partition jusqu’à épuisement, qui transforme la qualité fluide et continue des mouvements humains en une sorte de fréquence.

Création: Maud Le Pladec
Musique: Trash TV Trance de Fausto Romitelli.
Création musique originale: Tom Pauwels.
Interprètes: Julien Gallée-Ferré, Maud Le Pladec
Musicien: Tom Pauwels
Création lumières: Sylvie Mélis
Création costumes: Alexandra Bertaut
Regards extérieurs: Enora Rivière, Aurélien Richard

Repères biographiques
Maud Le Pladec (née en 1976) vit et travaille à Rennes.
Formée à la danse contemporaine en 1999, elle intègre la formation ex.e.r.ce à Montpellier et part ensuite à Vienne (Autriche), dans le cadre de Dance-Web.
Après des interprétations auprès des chorégraphes Takiko Iwabuchi (Japon), Guillermo Bothello (Suisse), Patricia Kuypers (Belgique), Bojana Mladenovic et Dusan Muric (Serbie), elle crée sa première œuvre chorégraphique en 2001. La même année, naîtra le collectif Leclubdes5 avec Mickael Phelippeau, Typhaine Heissat, Virginie Thomas et Maeva
Cunci. Maud Le Pladec co-signera, avec Mickael Phelippeau, Fidelinka et Fidelinkaextension en 2005 et poursuivra son parcours d’interprète auprès de Loïc Touzé, Emmanuelle Vo-Dinh,
Mathieu Doze, Jennifer Lacey, Latifa Laâbissi, George Appaix, Herman Diephuis, Mathilde Monnier ou encore Boris Charmatz, qu’elle assiste sur le projet Roman Photo au Musée de la danse, et pour qui elle danse dans La Levée des Conflits (2010), ainsi que dans Enfant (2011), création présentée dans la Cour d’honneur du Palais des papes durant le Festival d’Avignon.

En 2010, Maud Le Pladec créé Professor, qui sera récompensé par le prix de la Révélation Chorégraphique décerné par le Syndicat de la Critique Française. Elle poursuit son travail de création autour de la musique de Fausto Romitelli avec Poetry, créé en 2011. En février 2012, elle est invitée par les Subsistances à Lyon à créer Dystopia et Ominous Funk sur l’œuvre musicale du compositeur David Lang.

En mai 2012, Maud Le Pladec crée une version live de Professor, en collaboration avec l’Ensemble Ictus pour le festival «Les Musiques» au Théâtre de la Criée à Marseille. Elle prépare actuellement une nouvelle création autour du collectif «Bang on a can all stars».

Informations
20h30
Grande salle, niveau -1