ART | EXPO

Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes

22 Oct - 22 Jan 2017
Vernissage le 22 Oct 2016

L’exposition « Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes » réunit à la fondation parisienne La maison rouge des tableaux d’Hervé Di Rosa et d’innombrables œuvres et objets qu’il a collectés. Des productions populaires, jouets et figurines de bande dessinée qui nourrissent le travail de ce fondateur du concept de l’art modeste.

L’exposition « Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes » s’inscrit dans la programmation que la fondation parisienne La maison rouge consacre aux collection privées. Des tableaux d’Hervé Di Rosa, représentant majeur de la Figuration libre et créateur du concept d’art modeste, sont présentés aux côtés d’objets et d’œuvres qu’il a collectionnés, pour mieux souligner les dialogues entre les uns et les autres.

L’œuvre d’Hervé Di Rosa est nourrie par l’art modeste

Chaque salle offre une plongée dans un foisonnement visuel : aux toiles éclatantes de couleurs d’Hervé Di Rosa s’ajoutent des étagères murales de toutes formes renfermant une multitude d’objets des plus variés : figurines et jouets issus de la culture populaire, vases ou assiettes décoratifs au style exotique, enseignes de commerces africains… L’exposition est à l’image de l’art modeste, ce courant défini par Hervé Di Rosa qui travaille à sa reconnaissance depuis les années 1980, et qui a fondé en 2000 le MIAM (Musée International des Arts Modestes), à Sète. Cet art aux facettes innombrables regroupe à la fois des œuvres uniques et des produits manufacturés. Il ne revendique aucune valeur marchande mais une valeur affective : il n’est pas évalué selon les critères habituels de la critique, des théories esthétiques ou du bon goût mais en fonction de son potentiel émotionnel, ses qualités évocatrices d’un bonheur simple et fugace qui relève par exemple de la vie quotidienne ou de l’enfance.

Les arts modestes : culture populaire, bande dessinée, dessins animés…

L’exposition a pour but de mettre en évidence le rôle joué par la collection d’art modeste accumulée par Hervé Di Rosa dans la genèse de son œuvre propre dont elle présente les évolutions depuis le début des années 1980. Une large toile de quatre mètres sur huit, intitulée Dirosapocalypse et réalisée en 1984, figure dans des couleurs criardes un combat interplanétaire entre des créatures dignes des récits de science-fiction. Dans celle intitulée Tienda del Senor Maguey, o découvre un intérieur de boutique entièrement rempli de jouets (robots, avions et camions miniatures, poupées…), et d’autres objets issus de productions commerciales ou populaires : masques de catch, armes, statuettes religieuses, chapeaux de paille…

A travers les tableaux d’Hervé Di Rosa se révèle une inspiration essentiellement alimentée par la bande dessinée, les comics, les fanzines, le cinéma fantastique, les dessins animés ou encore la culture rock. Une inspiration affirmée par les multiples figurines qu’il a assemblées et avec lesquelles les œuvres sont mises en regard : cadeaux Kinder ou M&M’s, Pokémon, Dora l’exploratrice, The Mask, Bibendum de Michelin, Mafalda, Simpsons, Ronald McDonald, Grosminet… Tous les personnages issus de la culture populaire sont réunis. Ils témoignent de la volonté d’Hervé Di Rosa de rendre compte de la réalité du monde et de toutes les images qu’il génère, d’en refléter la diversité et la richesse.

Une œuvre enrichie par les voyages et les arts modestes d’ailleurs

Des techniques et motifs plus exotiques traversent également les œuvres d’Hervé Di Rosa. Le tableau peint sur bois El manto grande s’orne de motifs andalous, la sculpture Robot top model prend des allures de totem africain… Comme la culture populaire occidentale, celle découverte lors de voyages est indissociable de la production artistique de l’artiste. Celle-ci s’enrichit des objets locaux collectés et des techniques découvertes au cours de voyages : bas-reliefs en bois, bronze et cire perdue au Cameroun, peinture à la tempera et à la feuille d’or en Bulgarie ou sur bois au Ghana, laque au Vietnam…

AUTRES EVENEMENTS ART