PHOTO

Plomb et Dentelle

Jeune homme, il ramassait déjà sur les trottoirs de sa ville natale les bois ouvragés délaissés par les adeptes d’un mode de vie moderne où le tout plastique rivalise avec le mélaminé. Brisés, déchus, il procède aujourd’hui à leur renaissance.

Cette insatiable curiosité pour l’objet, Pucci de Rossi le partage avec nous, en vagues successives. Il assemble, recompose et crée un répertoire décoratif inattendu. Après Marcel Duchamp dans les années 20, il introduit, dans les années 80, l’ambiguïté entre le meuble fonctionnel et le meuble sculpture. Véritable précurseur, il n’a de cesse que de cultiver cette réflexion qui place l’usager en position active ou réactive.

La galerie Cat Berro présente les dernières trouvailles du designer. Pucci de Rossi manipule des matériaux contradictoires, le plomb et la dentelle. Il n’a pas été jusqu’à les mâtiner mais les juxtapose dans l’espace d’exposition.
Pour mettre en œuvre la dentelle, il invente une typologie à part : de grands luminaires aux structures de fil de fer raffinées. Vis et Vertu suscite le sourire. En y regardant de plus près l’on distingue une subtile évocation des dessous féminins, un « work in progress », une investigation sur la légèreté, la sensualité.

Dans l’espace de la galerie, la proposition cohabite avec une œuvre imposante : Jeff & Co, un meuble emblématique, coffre-fort qui fait le constat d’une fortune tangible détenue par deux « stars » de l’art contemporains : Jeff Koons et Damien Hirst. Une critique ironique qui place cette armoire à vanités dans un registre pop, sur la lignée de Claes Oldenburg, avec le poids en plus. Le coffre en bois est intégralement gainé de plomb une matière « rare », subtile, souple et douce.

Avec Pucci de Rossi, le spectateur est invité à réagir. Cendrillon est un cabinet facétieux, une urne où les cendres s’animent derrière la vitre lorsque le ventilateur se met en marche. Une pensée, légère et évanescente sur une vie après la mort.

Déjà vu, une pièce qui fait penser à… une citation? Le designer avoue, il fait son acte de contrition. L’objet rappelle qu’il n’existe pas d’honnête homme, dont la vie et l’œuvre se construisent ex nihilo. Comme souvent avec lui, l’allusion est révélatrice.

Pucci de Rossi, expose assez rarement, mais ses clients savent désormais où le trouver. Il a une pièce en cours de réalisation avec la manufacture de Sèvres, poursuivant ainsi, avec un humour délicat et pertinent, une création commencée il y a près de trente ans.

Pucci de Rossi
Jeff & Co, 2009. Coffre. Plomb repoussé sur  sycomore. 80 x 130 x 35 cm.
Vis et Vertu, 2009. Lampadaire. Acier, dentelle de calais. 220 x 80/90 cm.
Giorgio, 2009. Console. Chêne teinté gris. PVC blanc. 120 x 90 x 28 cm
Déjà Vu, 2009. Bibliothèque. Stratifié, bois laqué, fonte d’aluminium poli. 180 x 80 x 30 cm.
Cendrillon, 2009. Urne / Vitrine. Plomb repoussé sur sycomore. Piétement et vase en aluminium poli. 45 x 180 x 40 cm.
Deux Charlottes-Enceintes. Enceintes. Plomb repoussé sur bois. Aluminium. Composants Hi-Fi. 52 x 72 x 30 cm