ART | EXPO

Playing in Time

23 Mai - 19 Juil 2015
Vernissage le 23 Mai 2015

Cette exposition revient sur quarante années de création de l’artiste américaine Channa Horwitz (1932-2013). Produisant dessins, peintures et installations, l’artiste a inventé un vocabulaire formel structuré, construit sur une grille standardisée et un procédé de notations allant des chiffres 1 à 8 correspondant chacun à une couleur.

Channa Horwitz
Playing in Time

Pendant plus de quarante ans, Channa Horwitz a produit des dessins, peintures et installations. Elle a inventé un vocabulaire formel structuré, construit sur une grille standardisée (celle du papier millimétré) et un procédé de notations allant des chiffres 1 à 8 correspondant chacun à une couleur. Ce système, que l’artiste appelle «Sonakinatography» a été développé afin de marquer et d’exprimer le temps, le mouvement et le rythme. Plusieurs de ses œuvres ont d’ailleurs été initialement imaginées comme des partitions — détaillant des notations pour des danseurs et musiciens.

Le processus de création des dessins et la minutie de leur réalisation suggèrent l’enregistrement du temps, du travail et de la pensée même de l’artiste. Les fortes contraintes qui président à l’élaboration des œuvres de Channa Horwitz ouvrent la porte d’un univers en mouvement aux couleurs foisonnantes. Conçues comme des systèmes autonomes, elles développent de nombreux liens avec l’art conceptuel et performatif des années 1960 et 70 mais encore davantage avec les Oulipiens.

« A cet égard, son œuvre a plus en commun avec les conceptuels Sol LeWitt, Richard Kostelanetz et Mel Bochner; et encore plus en commun avec les expériences de langage algorithmique menées par George Perec, Harry Matthews, et d’autres membres du célèbre groupe d’écriture français Oulipo». (Chris Kraus, A Void, Catalogue Kunsthalle de Düsseldorf, 2013)

Channa Horwitz a travaillé dans un isolement et un anonymat relatif pendant des années. A la fin de sa vie, son travail a été largement reconnu et notamment grâce à son engagement auprès d’une jeune génération d’artistes ayant émergé à une époque définie par les algorithmes et le code.

Channa Horwitz est née en 1932 et décédée en 2013 à Los Angeles.