ART | EXPO

Pièce supplémentaire

25 Juin - 27 Août 2011
Vernissage le 25 Juin 2011

Dans le cadre de l'évènement «L'art contemporain et la Côte d'Azur», l'Atelier Soardi présente des oeuvres éphémères, projets suspendus, oeuvres vivantes et variantes de Dominique Angel. Les spectateurs sont invités à envisager la contemporanéité de la sculpture, non comme une réalisation actuelle, mais comme une actualisation réelle.

Dominique Angel
Pièce supplémentaire

L’art contemporain est constamment confronté à l’actualité. S’il est parfois confronté à son passé immédiat c’est pour se dénigrer lui-même. Il est rarement confronté à son histoire et encore moins à l’histoire en général. L’histoire est une fantaisie académique, une fiction aussi improbable que l’arrivée des martiens sur la terre. L’histoire est un autre monde. Elle constitue pourtant le travail de l’artiste.

L’artiste est perpétuellement poussé à présenter ses dernières oeuvres lors d’une exposition, un peu comme si la perfection et la pertinence de son travail résidaient forcément dans sa dernière production. Comme si elle était la qualité essentielle et éphémère d’une peinture fraîche. Ce n’est pas complètement faux bien entendu. Nous avons tous l’ambition de réaliser une oeuvre meilleure et forcément plus nouvelle que la précédente. Mais la nouveauté c’est la nouveauté.

Une nouveauté ancienne même si elle comporte encore une certaine actualité est empreinte de nostalgie, elle évoque un paradis perdu, on éprouve une impression de déjà-vu en la voyant. Tandis qu’une chose nouvellement créée, pour ainsi dire à l’instant, même s’il a fallu du temps pour l’achever, même si d’autres en ont fait par le passé d’identiques sans le savoir et bien, cette dernière oeuvre paraîtra plus neuve, plus juste, en un mot elle sera plus « actuelle ».

Cette simple remarque montre, si on ne le savait déjà, que l’actualité occupe la majeure partie de notre temps, elle est le but de notre activité, tant l’avenir ne peut être autrement atteint que par ce présent perpétuel. En réfléchissant à ce paradoxe cocasse, l’idée (pas nouvelle du tout mais c’est la dernière en date) est venue à Dominique Angel de réaliser une installation en intégrant toutes les périodes de son travail d’artiste. Sous-titre de l’oeuvre, puisqu’il s’agira d’une Pièce Supplémentaire: Rétrospective.