ART | EXPO

Peurs sur la ville

20 Jan - 17 Avr 2011
Vernissage le 19 Jan 2011

A travers trois regards (les photos d'archives de Paris Match, Michael Wolf et Patrick Chauvel), «Peurs sur la ville» propose une réflexion sur la violence urbaine à Paris à travers des photographies historiques, réelles et imaginaires.

Communiqué de presse
Michael Wolf, Patrick Chauvel
Peurs sur la ville

Située en plein coeur de la capitale, la Monnaie de Paris est le témoin depuis plus de douze siècles des grands événements qui marquent la vie parisienne. La centralisation française, unique en Europe, a fait de Paris le foyer dans lequel se concentrent les passions et les moments tragiques de tout un pays. Peurs sur la ville propose une réflexion sur la violence urbaine à Paris à travers des photographies historiques, réelles et imaginaires.

Volontairement construite autour d’images chocs, l’exposition s’articule autour de trois points de vue: les photos d’archives de Paris Match, magazine de référence du photojournalisme, la série Paris Street View de Michael Wolf et Guerre ici de Patrick Chauvel. Trois prises de parole pour revenir sur «la vie telle qu’elle est», prendre conscience d’une violence psychologique que nous ne soupçonnons pas et se projeter dans une fiction dramatiquement réaliste de conflits mis en scène dans Paris.

Ainsi qu’elle soit frontale, intime ou fantasmée, qu’elle se traduise par des blessures corporelles ou psychologiques, cette violence interpelle, inquiète, effraie. Peurs sur la ville invite le spectateur à voir et regarder pour comprendre et pour rester vigilant à cultiver la paix.

A travers trois regards (les photos d’archives de Paris Match, Michael Wolf et Patrick Chauvel), l’exposition «Peurs sur la ville» rend compte de l’évolution de la perception des violences urbaines.

Revenir sur…
L’actualité et l’Histoire: la Libération, la guerre d’Algérie, Mai 68, les attentats des années 80 et 90, ou encore les émeutes de 2005… Ces événements ont donné lieu à des images bouleversantes dans Paris, gravées dans les mémoires. Les clichés des photographes de Paris Match, témoins de l’Histoire, nous permettent de redécouvrir ces moments chocs provoqués par les malaises de notre société. Nous sommes amenés à porter un autre regard sur Paris, théâtre des passions: les grandes causes, les combats, les luttes en France se font dans sa capitale.

Prendre conscience…
Réalisées à partir de captures d’écran du logiciel «Street View», crée par Google, les images de Michael Wolf font surgir une violence urbaine contemporaine, banalisée et méconnue. ce sont aujourd’hui des témoins virtuels qui s’emparent des images de notre quotidien: les agressions de circulation, un couple qui s’embrasse, une passante qui court, un homme qui rajuste sa tenue à l’ébri des regards… Ces photographies pixellisées capturent des scènes de notre vie privée, et distillent une
violence psychologique de tous les instants en étant accessibles à tous sur l’internet.

Se projeter…
Patrick Chauvel, grand reporter engagé et témoin des plus importants conflits mondiaux depuis quarante ans, propose une série de photomontages inédits. Son travail est une projection de la guerre à Paris: il transpose ses clichés les plus frappants devant les monuments emblématiques de Paris. Notre Dame est envahie par des combattants canadiens, une jeune femme est tuée par un sniper serbe devant l’Assemblée nationale ou encore des tankistes russes gisent sur le parvis du Trocadéro. Patrick Chauvel rappelle que les conflits, si souvent banalisés dans l’actualité, sont plus proches que ce que l’on pense.