ART | EXPO

Peter Halley

08 Juin - 27 Juil 2013
Vernissage le 08 Juin 2013

Pour Peter Halley, la géométrie est une métaphore de la société contemporaine. Son univers constitué de formes qu'il nomme «cellules», «prisons» ou encore «conduits», ainsi que l'utilisation de matériaux industriels, mettent à distance le caractère «sublime» de la peinture, et propose des compositions abstraites.

Peter Halley
Peter Halley

Cet artiste américain s’inscrit dans l’histoire de la peinture contemporaine comme un successeur légitime de l’héritage de l’abstraction américaine. Peter Halley s’est d’abord fait connaître sur la scène artistique new-yorkaise du milieu des années 80, avant d’acquérir une stature internationale en s’imposant depuis comme une figure majeure de l’abstraction géométrique.

L’emploi de matériaux industriels, le Day-Glo et le Roll-a-Tex, une peinture acrylique fluorescente et un crépi synthétique, ainsi que le motif récurrent du circuit et des cellules créent un impact visuel immédiat et reconnaissable de l’œuvre de Peter Halley. Son iconographie donne à des formes abstraites valeur de diagrammes, faisant référence à l’architecture et à l’organisation sociale.

Pour Peter Halley, la géométrie est une métaphore de la société contemporaine. Son univers constitué de formes qu’il nomme «cellules», «prisons» ou encore «conduits», ainsi que l’utilisation de matériaux industriels mettent à distance le caractère «sublime» de la peinture et propose des compositions qui, bien qu’abstraites, ne sont toutefois pas coupées de la réalité extérieure. Ses peintures de grands formats soulignent l’emprise des modèles mathématiques, des systèmes informatiques ou encore des flux de communication sur la ville moderne, l’organisation sociale ainsi que tous les aspects de notre vie au sein d’une société post-industrielle. Cette référence à la culture contemporaine s’étend d’ailleurs aux titres des tableaux de Peter Halley, qui sont souvent désignés d’après des émissions et séries de télévision diffusées sur le câble américain.

Pop Art et Minimalisme apparaissent alors comme des sources d’inspiration évidentes dans sa réflexion sur les médias, la technologie et la culture du consommateur.

Au-delà de sa création artistique, le questionnement de Peter Halley se retrouve dans les articles et essais portant sur le post-structuralisme, le post-modernisme, et la révolution numérique publiés dès les années 80 et avec la fondation de la revue Index en 1996 témoignant ainsi de son engagement dans la création contemporaine. Un livre intitulé Selected Essays 1981-2001 vient d’être publié aux éditions Edgewise.