ART | EXPO

Peintures qui perlent

12 Jan - 26 Fév 2008
Vernissage le 12 Fév 2008

Conçue comme un éloge discret aux peintres taoïstes chinois, cette exposition montre un ensemble d’œuvres récentes sous le titre de "Petites pièces pour vent d’ouest", "Diptyques" et "Peintures qui perlent".  Ces dernières sont comme des mosaïques en suspension avec des reflets de perles.

Daniel Dezeuze

Peintures qui perlent

Membre fondateur du groupe supports/surfaces, Daniel Dezeuze poursuit depuis 40 ans sa réflexion sur la remise en cause de la cimaise et l’espace. Optant pour l’utilisation de techniques multiples et diverses, Daniel Dezeuze s’inscrit dans une relecture de l’art américain sans nier une réelle jubilation pour l’utilisation de matériaux considérés comme pauvres. Il existe une dimension énigmatique et ludique qui le pousse à ré-utiliser le dessin de façon provocante en se jouant des références culturelles (balistiques ou chinoises).

Daniel Dezeuze a récemment exposé à Montpellier (Galerie Hambursin-Boisanté), à Mexico (Casa de Francia), à Nancy (Galerie Hervé Bize), à Marseille (Galerie Athanor) et collectivement à Paris (La Force de l’Art), à Cologne (Galerie Krings-Ernst) et à Toulouse (Les Abattoirs) à l’occasion de l’inauguration de sa commande publique pour le métro de cette ville.  Il a participé aussi à l’exposition itinérante en Europe:  « Ombres et lumières.  Quatre siècles de peinture française ».

critique

Daniel Dezeuze. Peintures qui perlent