ART | CONFERENCE

Peinture, 324 x 362 cm, polyptyque C, 1985

30 Mar - 30 Mar 2008

Le travail de Pierre Soulages s’articule autour du noir et de ces déclinaisons. Jouant sur les possibilités multiples de la lumière sur la matière, l’artiste invite le regard à suivre les sillons et les lignes qui traversent ses toiles comme autant de voyages vers l’inconnu. Pierre Encrevé propose, à l’occasion d’une conférence, de revenir sur la démarche de l’artiste et sur les oeuvres conçues à partir de 1985.

Pierre Encrevé
« Peinture, 324 x 362 cm, polyptyque C, 1985 »

Peintre abstrait depuis ses débuts en 1946, Pierre Soulages réalise à partir de 1979 des toiles totalement recouvertes de couleur noire : tantôt une brosse étale la couleur en striant sa surface, tantôt une spatule la répartit en aménageant des plages lisses. Ce sont alors les différences de textures qui, captant ou refusant la lumière, donnent au tableau son rythme propre et sa vitalité.

Commandé par l’alternance des surfaces planes ou des surfaces striées, le tableau « fabrique » ainsi sa lumière, changeante selon l’éclairage ou la position du spectateur. Entre 1985 et 1987, Soulages élabore une série de polyptyques, aux dimensions identiques et à éléments superposés, à laquelle appartient Peinture 324 x 362 cm. Face au pouvoir hypnotique du noir profond, tandis que le regard frontal permet de saisir le tableau dans ses lignes de forces, le déplacement latéral permet au contraire de le percevoir dans toutes ses nuances. S’établit ainsi un dialogue subtil entre le calme profond des aplats noirs et le frémissement léger des zones striées.

Pierre Encrevé, écrivain, directeur d’études en linguistique et sémantique à l’Ecole des hautes études en sciences sociales et Jean-Paul Ameline, conservateur au Musée national d’art moderne proposent de revenir sur la démarche de cet artiste, à travers une étude des ses oeuvres réalisées après 1985.

La conférence débutera à 11h30.