ART | EXPO

Pêche et chasse

17 Oct - 28 Nov 2015
Vernissage le 16 Oct 2015

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon puisent dans les savoirs traditionnels pour les réactualiser et en extraire de nouvelles résonances. Elles s’appuient sur des pratiques variées tout en arborant une plasticité qui affleure parfois au documentaire ou à l’enquête anthropologique. En maniant une certaine dose de dérision, le projet vise aussi à sonder la pérennisation et la transmission des savoirs populaires.

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon
Pêche et chasse

Dans le cadre d’une invitation en deux volets, une résidence et une exposition, les artistes Aurélie Ferruel et Florentine Guédon nous ont transporté dans une enquête itinérante à la rencontre de pêcheurs et de chasseurs installés en Loire-Atlantique, en Vendée et en Normandie. Sur la base d’un objectif commun aux pratiques de la pêche et de la chasse – capturer sa nourriture –, le duo d’artistes s’est interrogé sur les outils et la fabrication des pièges, filets et cages. Un premier entretien à Indre avec un pêcheur d’anguilles et de lamproies a conforté leur intuition: il y a de l’intérêt et du plaisir mélangés à concevoir les nasses et les trappes qui vont piéger l’animal. D’autres rendez-vous comme une chasse à courre en Normandie les ont conviées au rituel et à l’apparat de ces traditions où la représentation du collectif et son identité passe par des costumes et des accessoires chargés d’une valeur cérémonielle.

Fortes des expériences vécues lors de leur périple estival, elles proposent dans la galerie d’Entre-deux à Nantes une exposition articulée en trois parties avec l’installation d’objets sculptés, un stand de simulation de gestes le soir du vernissage et la documentation photographique de ces apprentissages, ensuite archivée. La temporalité successive de ces différentes parties détermine un mode d’exposer in progress avec, en premier lieu, des pièces produites en atelier et disposées avant l’ouverture de l’exposition puis une modification progressive de l’installation au fur et à mesure de la production des documents pendant l’animation du stand.

Cette nouvelle production des deux artistes s’insère parfaitement dans la perspective de leur trajectoire commune: elles sont toutes deux filles d’agriculteurs, se sont rencontrées à l’École des Beaux-Arts d’Angers et ont formé leur duo d’artistes en 2010. Héritières des traditions de leurs terroirs respectifs (Vendée et Normandie) transmises par des générations successives, elles ont mutualisé leurs savoir-faire, partagé leurs expériences et fait se rencontrer leurs familles! À partir de ce vocabulaire commun qui trouve sa source dans le patrimoine immatériel, à la manière d’anthropologues, elles enregistrent les us et coutumes des traditions populaires pour ensuite les interpréter et réinventer des formes et des objets étrangement hybrides.

L’invitation d’Entre-deux à Aurélie Ferruel et Florentine Guédon s’inscrit dans les buts que s’est fixés l’association: produire et diffuser des oeuvres susceptibles d’augmenter la puissance d’agir de chacune et de chacun en vue d’une transformation du présent, toujours à recommencer. Les artistes, en puisant dans les savoirs traditionnels, montrent que ceux-ci sont aussi riches que des savoirs plus récents pour développer des oeuvres sur lesquelles on pourra s’appuyer pour prendre nos distances avec le statu quo.

Mais Aurélie Ferruel et Florentine Guédon nous font également franchement rire dans leurs costumes jumeaux avec leurs gestuelles synchronisées au service de ces rites joyeux (et grivois) réinventés à leur manière comme La danse du cul, Perceuse paillarde ou Réconciliation agricole !