PHOTO | EXPO

Produit intérieur brut 

08 Mar - 25 Mai 2019
Vernissage le 07 Mar 2019

L’exposition « Produit intérieur brut » au Bleu du ciel, à Lyon, regroupe des photographies réalisées par Patrick Weidmann à travers le monde, des images qui renvoient la nature ambivalente des objets produits par la société industrielle, entre séduction et dégoût.

L’exposition « Produit intérieur brut » au Bleu du ciel, à Lyon, présente un panorama photographique des objets de consommation issus de la société industrielle réalisé par Patrick Weidmann. Elle forment avec l’exposition « Dites-nous comment survivre à notre condition » de Caroline Bach un dyptique curatorial consacré au monde industriel. Les deux artistes travaillent en effet sur cette même thématique, l’une au départ de la chaîne de production, et l’autre à son arrivée. L’enjeu est donc d’offrir une représentation visuelle du monde industriel, de son bâti, de ses dirigeants et ouvriers à ce que devient ce qu’elle produit.

« Produit intérieur brut » : photographies de Patrick Weidmann

Les photographies de Patrick Weidmann résultent d’un périple de touriste consommateur : l’artiste a voyagé à travers le monde entier à la recherche des innombrables objets de consommation issus de la société capitaliste. Ces clichés, par leur esthétique soignée, leur abord séduisant, renvoient à l’ambivalence même des objets manufacturés qui surpeuplent notre quotidien. Ces objets se caractérisent par l’attrait fallacieux qu’ils exercent, destiné à encourager leur consommation. Comme eux, les images de Patrick Weidman attirent le regard avec une certaine violence, abusant d’une beauté clinquante pour le séduire.

Patrick Weidmann photographie les produits de la société industrielle

Image après image, c’est une sensation de profusion qui s’impose, jusqu’à la satiété devant les amoncellements et les alignements d’objets similaires, produits de la société consumériste. Patrick Weidmann isole des détails de celle-ci, la décrivant par fragments. Le titre de l’exposition, «  Produit intérieur brut », résume la démarche de l’artiste. Le produit résulte de l’action de l’homme sur le réel : la fabrication d’objets morts à partir de la vie. Patrick Weidmann cherche à en dévoiler l’intériorité, sous leur surface trompeuse.