DANSE | SPECTACLE

Passione

28 Nov - 29 Nov 2015
Vernissage le 28 Nov 2015

Le compositeur Franck Krawczyk et sept danseurs du Ballet National de Marseille revisitent la Passion selon Saint Matthieu, de Jean-Sébastien Bach, dans un spectacle intitulé Passione et chorégraphié par le duo Emio Greco et Pieter C. Scholten.

Emio Greco et Pieter C. Scholten
Passione

D’après Passione in due, créée pour ICKamsterdam le 2 avril 2012 au Stadsschouwburg d’Amsterdam, cette pièce se décompose en sept temps différents. Franck Krawczyk et les danseurs du Ballet National de Marseille y revisitent la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach.

Dans la puissance du piano et la mélancolie de l’accordéon se réveillent la souffrance, la sensualité et le sacrifice. En écho, ou plutôt en dialogue, répond le corps des danseurs avec leur gestuelle coup de fouet et leur noire détermination.

Avec cette pièce, Emio Greco et Pieter C. Scholten continuent d’explorer la relation entre musique et danse, tout en poursuivant leur recherche de la simplicité et de la force visionnaire du corps.

Pour Emio Greco et Pieter C. Scholten, le compositeur Franck Krawczyk a repensé la Passion selon Saint Matthieu à partir de la force pleine d’espoir de l’individu, parce que le duo de chorégraphes perçoit le « corps sonore » de la passion composée par Bach comme un corps physique de chair et de sang.

En s’engageant dans cette imagination charnelle, le compositeur s’est heurté à une friction nouvelle et étonnante pour lui : écouter Bach avec une sensualité purement physique. C’est pour cela que les lignes vocales ont disparu (ce qui a totalement disloqué la forme de l’œuvre). Franck Krawczyk a déréglé la Passion de telle sorte que le corps des danseurs puisse incarner cet aspect vocal ou narratif en dansant.

Collaborateurs depuis 1995, Emio Greco et Pieter C. Scholten créent en 2009 ICKamsterdam, une plateforme inter-disciplinaire et internationale pour des talents émergents ainsi que confirmés. Nommés en 2014 à la direction du Ballet National de Marseille, leur projet s’inscrit autour de la thématique du corps, sous deux angles : « le corps en révolte » ou la place de l’artiste dans la société, « le corps du ballet » ou la recherche d’une nouvelle forme de ballet contemporain.