ART | PERFORMANCE

Partitions (Performances)

14 Jan - 14 Jan 2013
Vernissage le 14 Jan 2013

Pour cette nouvelle séance du programme Partitions (Performances), Noé Soulier et Hsia-Fei Chang proposent deux performances dans lesquelles la place du corps est centrale, par la déconstruction du geste chez l’un, par son objectivation chez l’autre.

Noé Soulier, Hsia-Fei Chang
Partitions (Performances)

Une proposition de Christian Alandete

Noé Soulier. Idéographie
Danseur et chorégraphe, Noé Soulier s’intéresse à la déconstruction du vocabulaire de la danse. Dans une de ses récentes chorégraphies Signe Blanc, il prélève de la pantomime du ballet classique un ensemble de gestes signifiants, relevant autant de la danse que des didascalies du théâtre. Dans Idéographie, l’artiste propose une «chorégraphie d’idées» en composant des argumentaires théoriques à partir d’outils chorégraphiques. Constituée d’emprunts extraits de textes philosophiques, d’ouvrages de linguistique ou de sciences cognitives et d’analyses, sa performance s’applique à «mettre ensemble des concepts et des arguments de manière à ce qu’ils fonctionnent comme une danse».

Hsia-Fei Chang. Le goût d’un été
Le travail de Hsia-Fei Chang se situe quelque part entre l’art, la culture populaire et la contreculture. Elle s’intéresse notamment à ramener dans le monde de l’art des pratiques artistiques qui en sont habituellement exclues comme dans les 32 portraits de la Place du tertre présentés à la Galerie Laurent Godin à Paris en 2006, où elle faisait entrer les artistes de Montmartre dans un espace qui leur est habituellement refusé. Entre mythologie personnelle et pop culture, sa performance Le goût d’un été nous invite à suivre l’entrée dans l’âge adulte d’une jeune taïwanaise qui pourrait bien être celle de l’artiste dans un conte mêlant narration et chansons populaires.

Accès
Lundi 14 janvier à 19h