DESIGN | EXPO

Partitions, le tout divisé en parties

14 Nov - 06 Déc 2012
Vernissage le 13 Nov 2012

L’association Les Traces habiles développe des manifestations interdisciplinaires autour du dessin, pris comme révélateur du processus créatif, et propose dans le cadre de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (Ensci) une exposition dédiée aux «partitions» ou «comment fractionner pour mieux représenter».

Benjamin Graindorge, Henri Bony, Bertrand Segers, Hugo l’Ahelec, Béatrice Aubert, Ruedi Baur, Sybille Berger, Caroline Bigot, Jérôme Boulbès, Stefano Bulfon, Laurent Burte, Caroline Burzynski, Michel Camain, Marianne Cardon, Louis Clair, Edith Bruno de Dieuleveult, Apolline Fluck, Matéo Garcia, Ahmet Gülgönen, Chemsedine Henriche, Gaël Hiétin, Deborah Kupfer, Samuel Lacroix, Sébastien Lange, Etienne Lecroart, Louise Lefbvre, Octavio Lopez, Gemma Lord, Thibault Louvet, Olivier Marty, Sophie Milenovich, Mügluck, Maori Murota, Yann Ng Joon, Antoine Pateau, Kevin Pinsembert, Mathias Poisson, Jean-Michel Quesne, Claire Renard Paul Louis Rossi, Diane Sire, Arnaud Wink, Catherine Zask, Joël Denot
Partitions, le tout divisé en parties

L’association Les Traces habiles recueille des dessins dans les tiroirs d’architectes, de danseurs ou chorégraphes, de cinéastes, de chefs cuisiniers, de designers, pour les mettre sous verre et présenter ces morceaux choisis de création. «Partitions, le tout divisé en parties» donne à voir une sélection du fond de l’association et cette étape singulière entre représentation et formalisation.

Dans les phases de recherche liées à la création, la pensée, face à la complexité des données en jeu, oscille entre décomposition et recomposition. Ces allers-retours, construits sur des règles quasi arithmétiques ou au contraire par des approches sensibles, accompagnent l’intuition, l’analyse et le développement du projet.

Qu’il s’agisse d’écriture, d’architecture, de design, de cinéma, de musique ou de gastronomie, le fait de fragmenter une entité (texte, corps, territoire, mouvement ou durée) permet d’en définir les éléments constitutifs, de préciser la successivité des étapes, de visualiser le développement, de mémoriser et enfin de transmettre.
Les partitions présentées, frises, diagrammes, cartographies imaginaires, story-boards ou autres visions éclatées renseignent sur le processus d’élaboration de la pensée.

Les dessins des vingt-cinq professionnels sont accompagnés de travaux de quinze étudiants de l’Ensci Recomposés en série ou présentés comme documents autonomes, ils forment des partitions dessinées que nous sommes invités à déchiffrer.