PHOTO

Park Portraits

PMuriel Denet
@12 Jan 2008

Couples de copines, ou d’amoureux, poses négligées ou maladroitement maîtrisées, tenues vestimentaires plus ou moins sages ou débraillées, etc. Par ses portraits photographiques, Rineke Dijkstra jette un regard toujours étonné sur le passage à l’âge adulte dans nos sociétés aux repères brouillés.

Les beaux jours sont arrivés. Pour toujours, et partout. C’est ce que semblent dire, et croire, tous ces regards juvéniles qui toisent le visiteur de la galerie Marian Goodman.
À New York, Barcelone, Liverpool, Xiamen, les verts feuillages rayonnent de soleil. Les tenues sont légères. Le cadre de Rineke Dijkstra s’est élargi. Le bucolique décor remplace les fonds neutres et épurés des séries précédentes, mais le dispositif reste le même : des adolescents, ou de plus jeunes enfants, posent, et s’exposent, sous le regard frontal et perçant de l’artiste.

Petites filles, elles sont debout, et roses sur la végétation domestiquée des parcs urbains : juchée sur une patinette fuschia, en robe imprimée de boutons de roses, ou déguisée en fée clochette. Les ados sont assis, agenouillés, ou affalés dans l’herbe. Un léger rééclairage au flash les sort délicatement de l’ombre, les nimbe d’une lumière irradiante, presque irréelle.

On pense immanquablement à un Déjeuner sur l’herbe : les regards rencontrent celui du spectateur, que le flou de l’arrière-plan concentre sur ces modèles consentants. Un motif universel, qui se répète à l’infini dans les parcs des métropoles du monde. Un cadre ready made pour capter cet âge fascinant de l’incertitude.

Couples de copines, ou d’amoureux, poses négligées ou maladroitement maîtrisées, tenues vestimentaires plus ou moins sages ou débraillées, ongles de pieds multicolores, canettes de Coca et papiers de bonbons sur l’herbe, cartables ouverts et maquillages gothiques, une richesse foisonnante d’indices se concentrent dans le décor policé et factice de ces enclaves urbaines.

Rineke Dijkstra mène ce travail de questionnement toujours étonné sur le passage à l’âge adulte, dans nos sociétés aux repères brouillés, depuis les premières séries de 1992.
Si le cadre paraît s’être desserré, les contraintes sur les corps relâchées, que l’on ne s’y trompe pas, ce décor rococo est un nouveau piège, certes bienveillant, pour une mise à nu, à peine moins cruelle que les précédentes, qui agit sans conteste comme un rafraîchissement de l’œuvre.

Rineke Dijkstra
Prospect Park, Brooklyn, July 23, 2006, 2006. Photo couleur. 108,4 x 126,2 cm (œuvre). 75,3 x 93,6 cm (image).
Vonderdelpark, Amsterdam, May 12, 2006, 2006. Photo couleur. 113,6 x 132,6 cm (œuvre). 80,3 x 100,2 cm (image).
El Parque del Retiro, July 2, 2006, 2006. Photo couleur. 127,2 x 149,7 cm (œuvre). 93,6 x 117 cm (image).
Sefton Park, Liverpool, June 10, 2006 A, 2006. Photo couleur. 135,2 x 162,2 cm (œuvre). 112,6 x 140 cm (image).
Vonderdelpark, Amsterdam, June 10, 2005, 2005. Photo couleur. 151,8 x 178,4 cm (œuvre). 112,6 x 140 cm (image).
Amoy Botanical Garden, Xiamen, April 23, 2006, 2006. Photo couleur. 109,8 x 128 cm (œuvre). 76,5 x 95,2 cm (image).
Vonderdelpark, Amsterdam, June 19, 2005, 2005. Photo couleur. 127,5 x 150,5 cm (œuvre). 94,2 x 117,1 cm (image).
Parque de la Ciudadela, Barcelone, June 4, 2005, 2005. Photo couleur. 109 x 127 cm (œuvre). 75,7 x 94,2 cm (image).
Sefton Park, Liverpool, June 10, 2006, 2006. Photo couleur. 135,2 x 162,4 cm (œuvre). 112,6 x 140 cm (image).
Luxembourg, August 7, 2003, 2003. Photo couleur. 49 x 60 cm (œuvre). 28 x 35 cm (image).