DANSE | SPECTACLE

Paris – New York – Paris

06 Jan - 08 Jan 2016
Vernissage le 06 Jan 2016

Le Théâtre National de Chaillot vous propose une soirée bien remplie: Paris – New York – Paris, c’est trois spectacles différents présentés en deux heures. Le ballet Relâche, conçu par Francis Picabia en 1924, précédera Corps de ballet, du jeune chorégraphe français Noé Soulier. Enfin, la soirée se conclura sur une reprise de Sounddance de Merce Cunningham.

Merce Cunningham, Jean Börlin, Petter Jacobsson, Thomas Caley, Noé Soulier
Paris – New York – Paris

Les Ballets suédois, Merce Cunningham et Noé Soulier réunis en une seule soirée, tel est le pari un peu fou et pour tout dire réussi du CCN – Ballet de Lorraine. Paris–New York–Paris est un voyage dans le temps de la danse autant qu’un acte de modernité.

Relâche, «ballet instantanéiste en deux actes» de Francis Picabia et Erik Satie créé en 1924 à Paris, aurait pu rester aux oubliettes de l’histoire; pour ce spectacle, René Clair fit un film prodigieux de burlesque et d’inventivité baptisé Entracte qui fit date. Présenté ici au cours de la même soirée, partie intégrante de ce ballet renversant, il a gardé sa force intacte. C’est tout le talent du CCN – Ballet de Lorraine, dirigé par Petter Jacobsson, que de s’être lancé à la poursuite de cette œuvre perdue et d’en donner aujourd’hui une version éblouissante. Avec des hommes en frac, des infirmières nonchalantes et une odalisque d’un soir, cette version de Relâche laisse la part belle à l’imagination. L’influence évidente du music-hall donne à cette reprise les atours d’une fantaisie inclassable.

En deuxième partie de soirée, la compagnie a invité le jeune chorégraphe Noé Soulier à créer Corps de ballet, variation autour des pas de préparation qui servent de liaison dans le déroulement d’un ballet. Les danseurs y excellent, apportant un supplément d’âme.

Et comme une dernière gerbe d’étoiles durant un feu d’artifice, Paris–New York–Paris se conclut sur la reprise du Sounddance de l’immense Merce Cunningham. Cette pièce de 1975 est un pur plaisir, avec ces allers et venues de danseurs surgissant d’un lourd rideau, s’essayant à des portés à la limite du déséquilibre, osant le comique de situation. Remonté par Thomas Caley, ancien de la Merce Cunningham Dance Company, Sounddance est un bonheur de tous les instants.

Philippe Noisette

Relâche (1924)
Conception (1924): Francis Picabia
Musique: Erik Satie
Chorégraphie: Jean Börlin
Film: René Clair
Reprise (2014) Chorégraphie: Petter Jacobsson et Thomas Caley
Recherche historique et dramaturgie: Christophe Wavelet
Scénographie: Annie Tolleter
Lumières: Éric Wurtz
Spécialiste de Picabia: Carole Boulbès
Avec 14 danseurs
Production: CCN – Ballet de Lorraine
Coproduction: Opéra national de Lorraine

«Corps de ballet (2014)
Chorégraphie: Noé Soulier
Costumes: Noé Soulier et Martine Augsbourger
Lumières: Noé Soulier et Olivier Bauer
Conception musicale: Noé Soulier et Aurélien Azan-Zielinski
Musique: Franz Schubert et Giuseppe Verdi
Arrangements musicaux: Jacques Gandard
Avec 17 danseurs
Production: CCN – Ballet de Lorraine
Coproduction: Opéra national de Lorraine

Sounddance (1975)
Chorégraphie: Merce Cunningham
Musique: David Tudor
Décor, costumes et lumières: Mark Lancaster
Remonté par Meg Harper et Thomas Caley
Avec 10 danseurs
Production: CCN – Ballet de Lorraine

Informations
Salle Jean Vilar
Du 6 au 8 janvier 2016
Mercredi 6 et vendredi 8 janvier 2016, à 20h30
Jeudi 7 janvier 2016, à 19h30
Durée: 2 heures avec entracte
Tarifs: 35€ (tarif plein), 27€ (plus de 65 ans), 13€ (de 18 à 27 ans ou/et demandeurs d’emploi), 11€ (moins de 18 ans), 8€ (bénéficiaires de minima sociaux)