DESIGN | CONFERENCE

Parcours de designer. Conférence Design Produit

28 Jan - 28 Jan 2015
Vernissage le 28 Jan 2015

Dans le cadre de «Parcours de designers», un cycle de conférences initié par Le Lieu du design laissant la parole aux créateurs, Joran Briand revient sur sa manière d’aborder sa spécialité, d’y mobiliser ses inspirations (la mer et l’architecture) et de concevoir le milieu urbain.

Joran Briand
Parcours de designer. Conférence Design Produit

Pour comprendre le travail d’un architecte ou d’un designer, percevoir justement la direction de son dessin, il faut trouver son contrepoint, sa ligne de fuite. Pour Joran Briand, c’est l’océan. S’il est reconnu pour ses inclusions urbaines – il a réalisé, en collaboration avec Etienne Vallet les immenses résilles de béton du Mucem et du stade Jean-Bouin pour Rudy Ricciotti – le travail de ce jeune designer formé à Olivier de Serres et à l’École Nationale des Arts Décoratifs de Paris n’a de cesse de rechercher la mer, le grand large, le flux continu des vagues qui déferlent. Lorsqu’il dessine un tabouret en toile de jute pour Saint-Luc, c’est une amarre qui se profile. Quand il initie l’exposition collective Granit, il contribue par une planche de surf aux inclusions de broderie. Même le prototype de son banc en béton conçu pour Silvera semble s’étirer vers la houle…

C’est ainsi, inspiré par sa connaissance profonde de l’architecture, que Joran Briand interroge toujours la dimension de l’objet. Il impose à ses créations un dialogue à une échelle plus vaste, celle de la structure, du bâtiment, de l’espace. En parallèle de son travail, Joran Briand enseigne le design à l’école de Condé et à L’école Bleue.

Quelques réalisations de Joran Briand:

Home est un puzzle 3D qui permet de passer de l’échelle de l’architecture à celle du mobilier. La maison est composée de 17 pièces qui, une fois séparées, se transforment en pièces de mobilier et pourquoi pas en ville. Le jeu fonctionne sur le double principe du casse-tête et du jeu de construction. Il permet de construire et d’aménager des espaces grâce aux meubles que l’on découvre en déconstruisant la maison. Construire, déconstruire et reconstruire!

Le projet Never Alone s’appuie sur un constat simple: tout comme la télévision a modifié, en son temps, le design du salon, les nouveaux usages liés aux supports numériques contemporains transforment notre rapport aux lieux de vie dans l’habitat. Le canapé unidirectionnel, adapté à la consommation d’une culture télévisuelle uniforme, par tous et au même moment, ne répond plus aux nouveaux rites nés de l’utilisation individualisée de ces outils multimédia que sont les tablettes, les smartphones, les consoles de jeux, ou encore la télévision sur internet. Composé de plateformes modulables, le canapé Never Alone prend en compte les multiples scenarii d’usage liés à ces nouveaux modes de partage de l’espace, en proposant des assises « à la carte » adaptées aux besoins des utilisateurs.

Dessinée pour la boutique de surf Cuisse de grenouille, la table Log reprend les codes de la fabrication des planches de surf. Les quatre pieds en bois massif sont fixés sur la latte centrale du plateau. Ce dernier est poncé à la main par un maitre Shaper.

La chaise Tulp puise son inspiration du mobilier médical utilisé pour pratiquer les autopsies. Elle imite ainsi cet univers en offrant à l’utilisateur une double fonctionnalité qui l’invite à l’utiliser à la fois en chaise dite standard et en position de chaise haute. Composée uniquement de tubes d’inox soudés, la chaise Tulp adopte un design minimaliste presque opératoire dans son épuration.

Installée à Fresnes, la clôture en béton fibré est composée de trois panneaux autoportants. Chacun de ces panneaux est composé d’un graphisme différent. Tel un jeu de coloriage, le dessin est un entrelacs géométrique bouleversé par l’insertion de figures animales. Le trait s’affine en partie haute pour devenir évanescent et s’épaissit en partie basse pour apporter résistance à l’édifice. L’habile combinaison des panneaux permet de créer une clôture variable sur l’ensemble de la périphérie de l’école.