DANSE | INTERVIEW

Parcours dansé

15 Oct - 01 Déc 2011

D’octobre à décembre, le Centre Chorégraphique National et Danse à Lille / CDC partent à la rencontre des habitants des communes de la métropole lilloise avec une série de soirées uniques.

Communiqué de presse
Thomas Lebrun, Carolyn Carlson, Yuval Pick, Nathalie Pernette
Parcours dansé

Ce parcours nous plonge dans l’incroyable diversité de la danse contemporaine. Aux côtés d’artistes repérés comme Carolyn Carlson, Nathalie Pernette, Thomas Lebrun ou Yuval Pick, apparaissent des compagnies à découvrir absolument comme celles de Christian Ubl, Artopie ou La Macana.

Tressin, le samedi 15 octobre 2011, 20h30:
Thomas Lebrun, les soirées What you want?
Plaisir et partage entre danse contemporaine et cabaret populaire! Après diverses propositions chorégraphiques, les interprètes se lancent dans une suite de folles improvisations à partir d’un choix de vinyles opéré par le public.

Linselles, le vendredi 21 octobre 2011, 20h30:
Christian Ubl, I’m from Austria, like Wölfi!
Avec ce solo, Christian Ubl nous fait voyager à travers les grandes références culturelles populaires autrichiennes. C’est au son d’une émission de radio typique de son pays qu’il déambule : de Salzbourg à Vienne, de Rainhard Fendrich à Mozart, en passant par les montagnes ayant servi de décor au film La Mélodie du Bonheur.
Chinatsu Kosakatani, Ahimsa
Sensible et complice, la première chorégraphie de Chinatsu Kosakatani, interprète de la compagnie Carolyn Carlson, aborde avec délicatesse la nécessité de réinventer quotidiennement sa relation aux autres. Toute la subtilité de «Ahimsa», terme sanskrit de la philosophie indienne, qui, malgré ses propres fragilités, implique de respecter et de ne pas faire souffrir l’autre.

Vendeville, le vendredi 28 octobre 2011, 20h30
Carolyn Carlson et Yuval Pick, Bach project
Carolyn Carlson et Yuval Pick se sont appropriés très différemment la même œuvre musicale : les Suites de Bach. À la première, elles ont imposé l’image d’un duo amoureux passionnel. Au second, elles ont donné envie de faire jaillir l’énergie viscérale des danseurs. Un hommage à la diversité des regards.

Neuville-en-Ferrain, le vendredi 4 novembre 2011, 20h30
Samuel Mathieu, La performante.
Chorégraphe du sens, Samuel Mathieu utilise la danse pour questionner la condition humaine et le monde contemporain. A travers cette performance, il poursuit son cheminement à la recherche d’un geste profondément sincère.
Caterina Varela, Alexis Ferandez, Ven
Epoustouflant de vitalité, le duo fait exploser une danse rock’n roll. Du plaisir à l’état brut.

Fournes-en-Weppes, le dimanche 6 novembre 2011, 15h00
Nathalie Pernette, Miniatures
Comme les poupées russes, les pièces des Miniatures se déploient, en duos ou soli, avec des matières sensibles, des dynamiques et des parties du corps toutes différentes. Dans ces déclinaisons, la délicatesse de l’amplification de l’infini petit des sensations.

Wavrin, le samedi 12 novembre 2011 | 20h30
Carolyn Carlson, Josephine’s cat
Avec légèreté et poésie, sur les Suites de Bach, la chorégraphe met en scène les badinages de l’amour. Jeux de séduction, incompréhensions, déchirements, réconciliations constituent les élans et pulsions des relations. Spectateur de ce huis clos intime : le chat, compagnon à la fois affectueux et indépendant…
Isida Micani et Spike, Minuscule tentation
En s’inspirant du lieu, la compagnie aKoma névé propose au public une performance dansée accompagnée d’une musique live.

Saint-André jeudi 1er décembre 2011 | 20h30
Yutaka Nakata, Terminus
Yutaka Nakata crée Terminus, pièce sur le mur invisible qui incarne la frontière entre deux étapes de l’existence. Un entre-deux où tout semble se terminer pour repartir vers ailleurs. Une gare, un aéroport, un espace, où se déploie un temps qui est celui des rêves.
Loïc Salliot et Cristina Santucci, Le sixième jour
Un nouvel Adam et une nouvelle Eve. Une femme tout simplement moderne et un homme voulant sauvegarder sa place face à cette émancipation. Un concubinage actuel dans un Eden imaginaire et tumultueux. Un dynamique duo qui porte en soi une petite touche d’humour, un «je t’aime moi non plus».
Carolyn Carlson et Thomas Lebrun, Improvisation
Deux charismes hors norme, deux planètes chorégraphiques et, surtout, le même goût jubilatoire pour l’improvisation. Un duo forcément détonant!