DESIGN | EXPO

PACS Again

28 Jan - 25 Fév 2012
Vernissage le 28 Jan 2012

Pour une seconde fois, art et design se pacsent. La galerie Aline Vidal en accueillant les «objets» de la ToolsGalerie, est le territoire d’une union expérimentale. Cette cohabitation temporaire crée un dialogue entre des individualités et à travers elles des techniques qui œuvrent en définitif à un même but: l’art.

Maarten Baas, Julian Bond, Thibault de Gialluly, Philippe De Gobert, Guillaume Delvigne, Honoré d’O, Patrick Everaert, Robert Filliou, Edouard François, Roland Fischer, Toni Grilo, Elika Hedayat, Amba Molly, François Morellet, Frédéric Ruyant, Stéphane Thidet, Nobuko Tsuchiya, Oskar Zieta
PACS Again

L’exposition PACS Again est conçue pour montrer la façon dont artistes et designers questionnent notre environnement, notre quotidien. Autant de propositions pour découvrir des rapprochements inédits.
A travers différents médiums — la photographie, le dessin, la sculpture, la création d’objet, etc. — nous remarquons une même radicalité, celle de la forme. Elle se manifeste dans l’art contemporain par une économie de moyen et dans le design par l’épuration de la forme, issue en partie du fonctionnalisme (la forme de l’objet évoque sa fonction).

Tout comme l’architecture et la science, la nature est présente dans les recherches menées par les artistes et les designers. Source de matières premières, elle offre un répertoire de formes inépuisables.

L’humain est au centre des interrogations: Comment représenter le corps de façon inédite, favoriser l’échange entre les humains, ou encore faciliter le quotidien dans un environnement pas toujours adapté.

PACS Again est la proposition d’un champ des possibles, dénuée de toute velléité dogmatique. Ces associations ne sont que des pistes, des intuitions, des possibilités qui n’ont rien de définitif.
«Le design est une activité liée à une pensée complexe et à une logique originale où la recherche esthétique s’associe aux stratégies industrielles et où la technologie n’est qu’une partie d’un vaste contexte symbolique. Les rapports entre l’art et le design sont beaucoup plus difficiles à mettre en théorie, en raison de leur caractère spontané et discontinu. Il fut un temps où l’on considérait que l’art générait de nouveaux langages tandis que le design les utilisait. Aujourd’hui nous assistons au phénomène inverse».