ART | EXPO

Picasso, obstinément méditerranéen

04 Juin - 06 Oct 2019

L’exposition « Picasso, obstinément méditerranéen » au Musée national Picasso-Paris explore à travers de nombreux peintures, sculptures, gravures, dessins, photographies et archives les rapports qui unissaient Pablo Picasso et l’espace méditerranéen.

L’exposition « Picasso, obstinément méditerranéen » au Musée national Picasso-Paris s’appuie sur de nombreuses œuvres, photographies et archives issues des collections du musée, ainsi que sur un ensemble de pièces présentées pour la première fois à Paris, pour étudier les liens que Pablo Picasso entretenait avec l’espace méditerranéen. L’exposition offre un contrepoint à la manifestation internationale « Picasso-Méditerranée » qui, à travers plus de quarante expositions, a retracé depuis le printemps 2017 l’œuvre de l’artiste dans une dizaine de pays méditerranéens.

« Picasso, obstinément méditerranéen » : la Méditerranée multiple de Pablo Picasso

La Méditerranée revêt dans le parcours de Pablo Picasso des aspects multiples que l’exposition donne à voir tour à tour. Au gré d’un parcours poétique et immersif la vie et l’œuvre de l’artiste sont mis en perspective la vie et l’œuvre de Pablo Picasso en Méditerranée, sous le prisme des en étudiant la richesse des liens profonds qui l’unissaient à cet espace géographique. On aborde ainsi les différentes Méditerranées de Picasso, depuis les vues des ports espagnols de son enfance jusqu’aux ateliers où il exerça les dernières années de sa vie, en passant par les paysages des villégiatures azuréennes et celles du Midi culminant de Vallauris, d’Antibes et Cannes

Peintures, sculptures, gravures, dessins de Pablo Picasso

Si l’œuvre de Pablo Picasso, par son étendue et sa diversité, et par sa tendance à se réapproprier d’autres courants, est difficile à catégoriser et délimiter, elle demeure toujours méditerranéenne. Comme relevé par Jean Leymarie dans son ouvrage Picasso et la Méditerranée paru en 1983, cette nature lui est imprimée par la naissance et les lieux de séjour de son auteur, par le tempérament de celui-ci, ainsi que par son obsession pour les mythes.

Les liens de Picasso à la Méditerranée, des paysages aux mythes

Le tableau La Flûte de Pan, réalisé au cours de l’été 1923 à Antibes, et l’œuvre en linoleum gravé intitulé Faunes et chèvre, réalisé en 1959 à Cannes, témoigne de cet intérêt pour la mythologie et l’antiquité grecques. Avec le tableau La Baie de Cannes et le relief Paysage aux bateaux, réalisé en par collage de divers matériaux, se dévoile le goût de l’artiste pour les paysages du sud, tandis que sa passion pour les traditions locales, en particulier la tauromachie se vérifie avec la gravure Corrida au soleil noir.