ART | VIDÉO

Ovni

04 Déc - 06 Déc 2015
Vernissage le 04 Déc 2015

Dans le cadre du festival d'art vidéo Ovni à l'Hôtel Windsor de Nice, La Station propose de découvrir en avant-première les œuvres de Laurent Faulon et Delphine Reist, qu’elle expose en 2016. Il y est question d’eau surtout: des cartons qui débordent et des néons qui pleuvent.

Laurent Faulon, Delphine Reist
Ovni

Laurent Faulon et Delphine Reist développent chacun de leur côté un travail artistique autonome. Depuis une dizaine d’années, ils collaborent à la conception de projets de résidences et d’expositions collectives. Bien que leurs préoccupations artistiques, les esthétiques qui les supportent et les œuvres qui en résultent soient strictement individuelles, leurs démarches se rejoignent dans la façon dont ils appréhendent les espaces et les contextes de travail qu’ils rencontrent. Ils conçoivent des installations ou des interventions in situ rentrant en résonance avec les caractéristiques esthétiques et sociales de l’endroit qui les reçoit. L’analyse des spécificités d’un lieu constitue le point de départ de leur démarche.

Laurent Faulon développe un art d’interventions, le plus souvent éphémères et fortement contextualisées. En une vingtaine d’années, son travail s’est déplacé de la performance vers l’installation. Concevant toujours des œuvres qui entrent en résonance avec les caractéristiques architecturales, politiques, économiques ou sociales de l’endroit qui les accueille, c’est souvent ce dernier qui constitue le point de départ de sa réflexion et reste l’élément principal de ses propositions.

Masse Critique (2014, 9’35 min), l’œuvre choisie pour Ovni, montre des cartons remplis d’eau jusqu’à éclatement. «[…] un carton est rempli d’eau, jusqu’à ras bord. Cela semble impossible de faire contenir autant de force et de masse liquide dans du carton. C’est une expérience. Comme un savoir contenu – et qui déborde. C’est un équilibre fragile. Une tentative de parvenir à une masse critique, un point de rupture», analyse Pascal Beausse, dans un catalogue monographique publié en 2013.

Parkings, latrines, chantiers, sous-sols, bâtiments administratifs: l’œuvre de Delphine Reist se déploie généralement dans ces lieux ingrats, sans qualités ni réelle situation et qui échappent de fait à la visibilité convenue de l’art. Là, ses interventions consistent en une mise en mouvement d’objets communs: un baril qui n’en finit pas de rouler, des caddies qui dansent, des voitures qui démarrent toutes seules, des drapeaux qui s’agitent sporadiquement… Un petit théâtre déshumanisé où l’esprit du lieu s’incarne dans une révolte des marchandises standardisées.

Dans l’œuvre choisie pour Ovni, Averse (2007, 4’30 min), l’«averse» dont il est question est une pluie d’objets, une pluie de néons. La chute, depuis le plafond, des tubes allumés est un orage en négatif, au sens où chaque «éclair», plutôt que de produire de la lumière, plonge un peu plus la salle dans la pénombre. Comme pendant l’orage, les phénomènes lumineux (en l’occurrence, l’extinction successive de toutes les sources d’éclairage) précède la déflagration, bris de verre ou grondement du tonnerre. La fin de l’un et de l’autre (de l’orage et de la séquence vidéo) est le retour à l’obscurité. La boucle se termine sur un écran noir, marquant la fin provisoire de l’image. Ca n’est pas seulement le «sujet», mais la pièce elle-même qui s’auto-détruit, en faisant disparaître progressivement la lumière qui permet de la voir.

Repères biographiques
Né à Nevers en 1969, Laurent Faulon vit et travaille à Genève. Il enseigne à l’école supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy (Esaaa) depuis 2004.
Née à Sion, en Suisse, en 1970, Delphine Reist vit et travaille à Genève. Elle a enseigné à l’Ensba Lyon de 2006 à 2008. Elle enseigne actuellement à la Head à Genève.

Informations pratiques
Vendredi-samedi, 14h-20h
Dimanche, 14h-18h
Renseignements: 04 93 88 59 35

Vernissage
Vendredi 4 décembre à 16h à l’Hôtel Windsor