PHOTO | EXPO

Portraits de brousse et de studio

16 Jan - 14 Mar 2020
Vernissage le 16 Jan 2020

L’œuvre photographique d’Oumar Ly est à l’honneur à la galerie lyonnaise Regard Sud avec l’exposition « Portraits de brousse et de studio - Podor 1963/197 ». Le photographe sénégalais disparu en 2016 a laissé derrière lui plus de cinq mille clichés, un témoignage unique sur la région du fleuve Sénégal dans les années 1960 et 1970.

L’exposition « Portraits de brousse et de studio » à la galerie Regard Sud, à Lyon, revient sur les archives photographiques uniques laissées par la photographe sénégalais Oumar Ly à sa mort en 2016. Les plus de cinq mille clichés qu’il a réalisés depuis environ l’âge de vingt ans constituent un témoignage unique sur une région, la vallée du fleuve Sénégal, et une époque, les années 1960 et 1970.

Portraits de brousse et de studio d’Oumar Ly à la galerie Regard Sud

C’est par hasard que le jeune Oumar Ly, fils de commerçant, découvre la photographie lorsqu’un inconnu tire son portrait alors qu’il vend des légumes aux militaires français installés dans sa ville natale de Podor. Après s’être acheté son premier appareil et s’être formé auprès de Demba Assane Sy, infirmier et photographe, Oumar Ly profite des nouveaux besoins de photographies des Sénégalais pour leurs cartes d’identité depuis l’indépendance du pays survenue en 1960 et ouvre son studio à Podor en 1963.

Oumar Ly, Podor 1963/1978

Employé par l’administration, Oumar Ly est envoyé à travers la brousse pour réaliser des photographies de ses concitoyens tandis que, dans son studio, les clients se pressent pour se faire tirer le portrait alors que la photographie devient à la mode. Si dans les villages, Oumar Ly crée les fonds neutres requis par les officiels avec des tissus – pagne, boubou ou couverture – tendus à bouts de bras, la portière d’une voiture ou simplement le ciel, dans son studio, la scène est enrichie de décors parfois insolites comme les toiles peintes d’un Boeing 747, de La Mecque ou d’une plage bordée de cocotiers.

Les photographies d’Oumar Ly, un témoignage unique sur la vallée du fleuve Sénégal

Les photographies d’Oumar Ly témoignent de la vie quotidienne et des mutations de sa région qu’il n’a jamais quittée et qu’il a sillonnée pendant quarante ans : aux portraits traditionnels s’ajoutent des clichés qui rompent avec cette tradition et révèlent d’autres facettes de la société sénégalaise de l’époque : nouvelles tendances vestimentaires, danses et autres éléments modernes.