ART | EXPO

Oublier l’architecture: 25 ans d’architecture à Vassivière

26 Juin - 06 Nov 2016
Vernissage le 25 Juin 2016

L’exposition «Oublier l’architecture: 25 ans d’architecture à Vassivière» marque les vingt-cinq ans du Centre international d'art et du paysage de l’Île de Vassivière. Huit artistes ont conçu des installations, dessins, peintures, sculptures et performances qui dialoguent avec l’œuvre des deux architectes du lieu, Aldo Rossi et Xavier Fabre.

Karina Bisch, Anne Bourse, Nicolas Chardon, Xavier Fabre, Adelaïde Fériot, Etienne de France, Aldo Rossi, Ernesto Sartori, Mathilde du Sordet, Sarah Tritz
Oublier l’architecture : 25 ans d’architecture à Vassivière

L’exposition «Oublier l’architecture : 25 ans d’architecture à Vassivière» célèbre le vingt-cinquième anniversaire du Centre international d’art et du paysage de l’Île de Vassivière. Imaginé dès 1988 par les architectes Aldo Rossi et Xavier Fabre, ce centre d’art construit en 1991 se veut un territoire de rencontre entre la nature et la sculpture.

Un ensemble d’œuvres spécialement réalisées par huit artistes font écho à l’architecture particulière du lieu, à une sélection de dessins et de maquettes d’Aldo Rossi et à des archives de Xavier Fabre. Sculptures, installations et performances incarnent la pensée des deux architectes dans des créations contemporaines et revisitent les espaces du centre d’art.

La symétrie manifeste de la partie principale de l’édifice, la Nef, est défiée par une installation d’Ernesto Sartori: un assemblage de morceaux de bois peints forme une structure modulaire qui recouvre le sol. Les éléments de cette installation peuvent se séparer et s’assembler pour créer de nouvelles formes architecturales, et matérialiser les structures d’un espace intime en constante évolution, hors des règles traditionnelles de construction.

Un ensemble de dessins réalisés par Etienne de France lors de sa résidence au centre d’art en 2015 propose un projet architectural inspiré par les formes géométriques du bâtiment d’Aldo Rossi et Xavier Fabre. Une structure flottante sur le lac qui entoure le centre constitue une œuvre entre art et science: cet habitat utopique est à la fois une sculpture et un projet de recherches en agro-écologie.

Un tableau vivant d’Adélaïde Fériot, régulièrement activé, occupe la tour nommée «Le Phare»: un personnage vêtu d’une cape aux motifs et couleurs inspirés de la forme polygonale du belvédère de la tour. Adélaïde Fériot présente également dans l’Atelier une installation composée d’une large pièce de tissu pendue jusqu’au sol où elle est recouverte de résidus tirés du lac de Vassivière.

Le titre de l’exposition, «Oublier l’architecture: 25 ans d’architecture à Vassivière», reflète une idée paradoxale que les œuvres ont pour but d’illustrer. L’édifice imaginé par Aldo Rossi et Xavier Fabre demeure une icône architecturale, tout en ayant parfaitement réussi à s’intégrer dans le paysage, jusqu’à se faire oublier…

Vernissage

Samedi 25 juin 2016.