ART | CRITIQUE

Orchestra for Idiots

PMarguerite Pilven
@30 Avr 2005

C’est par un vernissage en musique que s’est ouverte l’exposition de Martin Kersels qui présente un ensemble étonnant d’instruments de musique attendant la participation du spectateur pour dévoiler leurs bruissements étranges.

Posés séparément sur des socles, ces assemblages de bois peints aux couleurs vives ressemblent à des jouets pour enfants, mais des photographies accrochées aux cimaises nous renseignent sur leur nature véritable. Hommes, femmes et enfants photographiés individuellement ont chacun entre leurs mains un de ces objets dont ils jouent avec solennité.

Mais ces photographies sont surtout là pour nous inciter à faire de même. Il revient donc à nous, spectateurs de devenir acteurs pour dévoiler le potentiel sonore de ces pièces en les manipulant. Parce qu’elles sont tout à fait inédites, on cherche la manivelle à tourner ou le bouton à presser afin de mettre en branle la mécanique qui, une fois animée, émettra des sons.

Martin Kersels décline à travers ces assemblages ingénieux tout un répertoire de sons qu’on pourrait classer par familles. Il y a ceux obtenus par frottements, comme c’est le cas avec cet instrument faisant courir une chaîne en métal sur une armature en bois ; par secousses et chocs, comme ces pièces où l’on fait tourner un manche qui agite des petites billes et les fait se cogner contre les parois de l’instrument.

On trouve aussi des instruments à vent, sans doute parmi les plus amusants. Pour les actionner, on presse sur la pédale d’un gonfleur qui envoie de l’air à travers des tuyaux et fait chanter des sifflets pour chasseurs fixés au sommet de l’assemblage. La pression plus ou moins insistante de la pédale permet ainsi de moduler avec précision le cri d’un canard ou d’une oie.

On retrouve en fait dans cette exposition l’empirisme forcené de Kersels qui, par le caractère ludique et bricolé de ses instruments, déplace l’attention du spectateur sur leur logique de fonctionnement. Dès le début des années 90, l’artiste expérimentait par une série de performances loufoques des cas de figures d’ordre physique par lesquelles les notions de poids, vitesse, espace et temps sont devenues la matière même de son travail. Il continue aujourd’hui à en explorer les possibilités.

Martin Kersels
Whip Snap, 2004. Techniques mixtes. 13 x 43 x 16 cm.
Creaker, 2004. Techniques mixtes. 14 x 36 x 14 cm.
Coconuts, 2004. Techniques mixtes. 12 x 60 x 20 cm.
Croaker, 2004. Techniques mixtes. Diam. : 31 x 30 cm.
Dynamo, 2004. Techniques mixtes. Diam. : 28 x 28 cm.
Mallard (Red), 2004. Techniques mixtes. 55 x 31 x 42 cm.
Duck (Green), 2004. Techniques mixtes. 58 x 30x 40 cm.
Goose (Blue), 2004. Techniques mixtes. 57 x 30 x 39 cm.
Three Quail, 2004. Techniques mixtes. 57 x 42 x 40 cm.
Chain Churner, 2004. Techniques mixtes. 74 x 27 x 20 cm.
Ping Churner (Blue), 2004. Techniques mixtes. 69 x 20 x 18 cm.
Clang Churner (Eggs), 2004. Techniques mixtes. 57 x 22 x 19 cm.
Flapper, 2004. Techniques mixtes. 50 x 35 x 29 cm.
Rain Drum, 2004. Techniques mixtes. 58 x 76 x 53 cm.
Windglass, 2004. Techniques mixtes. 67 x 60 x 41 cm.
Drop Box (Everest), 2004. Techniques mixtes, 77 x 74 x 47 cm.
Drop Box (Wood), 2004. Techniques mixtes. 72 x 63 x 42 cm.
Cup Breaker, 2004. Techniques mixtes. 88 x 40 cm (diam.).
Slammer (Door w/ locks), 2004. Techniques mixtes. 126 x 84 x 60 cm.
Steps with Shoes, 2004. Techniques mixtes. 132 x 51 x 75 cm.
Podium For An Idiot Conductor, 2004. Techniques mixtes. 250 x 110 x 94 cm.
Members of the Orchestra (Paul), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Mary), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Roland), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Mike), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Melissa), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Leslie), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Kirby), 2004. Epreuve chromogène. 61 x 76 cm.
Members of the Orchestra (Audrey), 2004. Epreuve chromogène, 61 x 76 cm.
Dynamo, 2004. Techniques mixtes. Diam. : 28 x 28 cm.