DANSE | SPECTACLE

Opus 14

16 Déc - 19 Déc 2015
Vernissage le 16 Déc 2015

Le Théâtre de Chaillot présente Opus 14, une création de Kader Attou, chorégraphe et danseur de hip hop français. Dans le même lieu se jouera un autre spectacle de Kader Attou, The Roots, à l’affiche du 23 au 30 décembre 2015.

Kader Attou
Opus 14

Créé à l’occasion de la dernière Biennale de Lyon, Opus 14 porte bien son nom. C’est d’abord une oeuvre forte, porteuse d’un regard artistique sur elle-même et sur le monde. Mais c’est aussi le quatorzième épisode d’un passionnant feuilleton chorégraphique, entamé en 1994 avec Athina, le premier spectacle de Kader Attou.

« J’ai jeté un coup d’oeil rétrospectif et je me suis demandé d’où c’était parti. » Après vingt ans de danse et de scène, Kader Attou, aujourd’hui directeur du Centre chorégraphique national de La Rochelle, a éprouvé le désir de faire le point.

De ce hip hop découvert en 1984 devant sa télévision dans l’émission culte de Sidney «Hip Hop» et qui a nourri sa demarche artistique, il veut retenir l’essentiel : non la performance, cette conception du show auquel on l’associe trop souvent mais la puissance, l’engagement et l’altérité. Pour incarner ces valeurs, il convoque sur le plateau seize danseurs d’excellence à la virtuosité éblouissante.

Tout en laissant s’épanouir les singularités, le collectif impose une certaine idée de masse qui, paradoxalement, se joue de la gravité. Jamais danse au sol n’aura paru si aérienne, tant les lignes de force tracées par le chorégraphe composent dans l’espace un tableau sans cesse en mouvement. Dans le frottement des différences et la reconnaissance des similitudes, hommes et femmes se distinguent par les degrades pastel de leur tenue casual – chemise ou tee-shirt et pantalon de couleur – et par leur inventivité gestuelle.

Leurs variations à deux, trois ou plus alternent avec d’impressionnantes scènes de groupe à l’unisson. Sur un sol couvert des graffs poétiques de Ludmila Volf, Kader Attou met en scène, sans souci de narration, un véritable ballet urbain. Puisant aux sources mêmes de l’histoire du mouvement hip hop, il en écrit une nouvelle page.

Isabelle Calabre

Direction artistique et chorégraphie: Kader Attou
Assisté de: Mehdi Ouachek et Nabil Ouelhadj
Musique: Régis Baillet – Diaphane
Scénographie: Olivier Borne
Peintures originales: Ludmila Volf
Lumières: Denis Chapellon
Costumes: Nadia Genez

Avec: Mickaël Arnaud, Sim’Hamed Benhalima, Damien Bourletsis, Amine Boussa, Sarah Bouyahyaoui, Bruce Chiefare, Babacar «Bouba» Cissé, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Nicolas Majou, Kevin Mischel, Jackson Ntcham, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj, Soria Rem

Informations
Salle Jean Vilar
Mercredi 16, vendredi 18 et samedi 19 décembre 2015, à 20h30
Jeudi 17 décembre 2015, à 14h30 et à 19h30
Durée : 1h10
Tarifs : 35 € plein tarif, 27 € tarif réduit, 11 € et 13 € tarifs jeunes
Renseignements : 01 53 65 30 00