ART | EXPO

Open Sea. Artistes de Singapour et d’Asie du Sud-Est

17 Avr - 12 Juil 2015
Vernissage le 16 Avr 2015

Après la Chine, l’Inde et le Brésil, le Mac Lyon consacre une exposition à la scène contemporaine de l’Asie du Sud-Est. Depuis trois décennies, ce «continent» extraordinaire, encore peu connu de l’Europe, s’ouvre à l’art contemporain. «Open Sea» propose de découvrir les œuvres de plus de 30 artistes sur les deux étages du musée, soit 2000 mètres carrés.

Lina Adam, Anida Yoeu Ali, Apotik Komik, Boo Junfeng, Chang Yoong Chia, Chris Chong Chan Fui, Chong Kim Chiew, Louie Cordero, Marisa Darasavath, Heri Dono, Jeremy Hiah, Yee I-Lann, Muhammad Izdiharuddin, Sutee Kunavichayanont, Charles Lim, Nasirun, Dawn NG, Nge Lay, Uudam Tran Nguyen, Jun Nguyen-Hatsushiba, Sherman Ong, Akshay Raj Singh Rathore, Navin Rawanchaikul, Pinaree Sanpitak, Angie Seah, Shen Shaomin, Yudi Sulistiyo, Vertical Submarine, Entang Wiharso, Ming Wong, Muhammad ‘Ucup’ Yusuf
Open Sea. Artistes de Singapour et d’Asie du Sud-Est

Après la Chine («Le Moine et le Démon»en 2004), l’Inde («Indian Highway» en 2011) et le Brésil («Imagine Brazil» en 2014), voici «Open Sea», une exposition consacrée à la scène artistique contemporaine de l’Asie du Sud-Est. À partir de Singapour, véritable plaque tournante économique et culturelle de l’archipel, «Open Sea» se déploie de la Malaisie au Vietnam, de l’Indonésie aux Philippines.

Historiquement connue pour ses routes maritimes qui furent autant d’alternatives à la Route de la Soie sur le continent, l’Asie du Sud-Est s’est largement ouverte au commerce mondial, aux voyages et aux migrations, si bien que ses cultures spécifiques ont toujours été traversées de multiples influences internationales et ouvertes aux modernités successives.

Depuis trois décennies, ce «continent» extraordinaire, encore peu connu de l’Europe, s’ouvre à l’art contemporain: installations, vidéos, photographies, peintures, dessins, etc. Sur 2000 mètres carrés et deux étages du Mac Lyon, «Open Sea» invite les visiteurs à découvrir les œuvres de plus de trente artistes d’Asie du Sud-Est. Le Mac Lyon et la Biennale de Lyon entretiennent de longue date des liens avec la Biennale de Singapour, le Singapore Art Museum et le National Heritage Board. C’est à partir de ces programmations que s’est opéré le choix des artistes.

«Open Sea» s’inscrit dans Singapour en France — le festival, qui célèbre les 50 ans des relations diplomatiques entre la Cité-État Singapour et la France, ainsi que les 50 ans de l’indépendance de l’île. Singapour en France — le festival est présenté par l’Institut français, le National Heritage Board et le National Arts Council (Singapour), et soutenu en France par le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International, le Ministère de la Culture et de la Communication, et à Singapour par le Ministère de la Culture, des Communautés et de la Jeunesse et par le Ministère des Affaires Étrangères.