ART | EXPO

One Sweet Moment

21 Sep - 28 Oct 2017
Vernissage le 21 Sep 2017

L’exposition « One Sweet Moment » à la galerie Claire Gastaud, à Clermont-Ferrand, réunit une vingtaine de nouveaux tableaux d’Henni Alftan. Des œuvres figuratives qui renvoient une vision fragmentée du réel, pour mieux interroger la représentation du monde visible.

L’exposition « One Sweet Moment » à la galerie Claire Gastaud, à Clermont-Ferrand, dévoile une vingtaine de tableaux récents d’Henni Alftan, qui reflètent autant la banalité quotidienne que sa représentation par la peinture elle-même.

Les peintures d’Henni Alftan interrogent notre vision du réel

Les peintures d’Henni Alftan sont marquées par le refus de toute dimension narrative ou logique temporelle. Elles structurent un imaginaire qui est défini par la fragmentation en offrant des images qui ne représentent jamais un sujet dans sa totalité. Par un travail sur le cadre et sur le cadrage des éléments peints, Henni Alftan morcelle l’image, les objets, les corps et le récit, isolant ici un geste (Reminder), un regard (Voyeur), une main, une silhouette, une ombre, une couleur, un morceau de vêtement… Sa démarche incite à questionner l’image à travers l’objet peinture et à réfléchir à ce que nous voyons, au monde visible et à ses modes de représentations.

L’approche picturale d’Henni Alftan mêle l’histoire de la peinture et celle de la photographie

Bien que figurative, la peinture d’Henni Alftan ne vise pas à imiter parfaitement le réel et ne s’inscrit donc pas dans une approche picturale illusionniste. Elle soulève des interrogations qui mêlent l’histoire de la peinture et celle de la photographie. En effet, elle aborde des problématiques picturales comme la couleur, la surface, l’aplat, la profondeur, le motif, le regard, la ligne, la composition, le cadrage, le miroir ou encore le récit mais elle se nourrit également de questionnements propres à la photographie comme la décontextualisation, la dimension physique de l’image, le prélèvement de motifs ou l’anonymat, des thèmes qui relient son œuvre à celle du photographe Wolfgang Tillmans.