ART | EXPO

One minute more

30 Sep - 23 Oct 2010
Vernissage le 30 Sep 2010

Exposée et ré-activée dans le cadre de cette exposition Take this position for one minute d'Erwin Wurm propose au spectateur de réaliser une sculpture vivante et de devenir acteur de l’oeuvre.

Erwin Wurm
One minute more

Résolument pluridisciplinaire, l’exposition « One minute more » se veut ludique, simple et claire, dans le but de communiquer et questionner la relation du public à l’œuvre.

Elle concerne tous les curieux, avertis ou non, qui découvriront à l’occasion une forme d’art contemporain: la sculpture sociale. « Chaque homme est un artiste ». C’est ce qu’affirme Joseph Beuys, artiste allemand à l’origine du concept de la «sculpture sociale»,ce que nous voulons avant tout faire passer dans cette exposition.

L’oeuvre exposée, ré-activée au centre du projet curatorial Take this position for one minute propose au spectateur de réaliser une sculpture vivante et de devenir acteur de l’œuvre.

Elle se compose d’un dessin comme protocole de l’action, d’objets usuels (tels que des bananes, balles de tennis et champignons), mis à disposition pour la réalisation de ces actions, et d’un socle sur lequel se positionnera le spectateur/acteur le temps d’une minute.

L’œuvre prolongée: la photographie devient ici processus de prolongement de l’œuvre et trace du passage de chaque nouvel «artistespectateur».

L’œuvre relue et réappropriée:
la resituer, en définir les enjeux, avec l’aide de théoriciens invités, et la déplacer, à travers les réalisations des artistes invités. Une série d’évènements viendra ponctuer l’exposition. Artistes et théoriciens offriront une relecture de cette œuvre phare. Take this position for one minute se verra alors nourrie par des pratiques artistiques sœurs ou héritières. Les interventions qu’artistes et théoriciens nous proposeront durant les trois semaines de «One minute more», permettront une relecture de l’œuvre que nous voulons la plus ouverte et diverse possible.

L’œuvre transmise: grâce à une médiation culturelle ciblée. L’œuvre commence dès l’implication physique du spectateur; dans ce cadre, un accueil des publics sera assuré tout au long de l’exposition par des médiateurs culturels (étudiants de l’Ensa Bourges formés pour l’occasion). Un cycle d’invitations sera mis en place, pour offrir des visites spécifiques destinées aux associations locales, groupes scolaires, et publics handicapés.