DESIGN | EXPO

Ondes

17 Mar - 14 Avr 2016
Vernissage le 19 Mar 2016

La Great Design Gallery présente les séries Pinceau et Surfaces Sonores du designer Pierre Charrié dans l’exposition «Ondes». En imaginant des objets comme les enceintes de Surfaces Sonores ou les lampes Pinceau, Pierre Charrié fait appel aux sens de l'ouïe, de la vue et du toucher pour créer de nouvelles interactions entre les objets du quotidien et leurs utilisateurs.

La Great Design Gallery présente dans l’exposition «Ondes» les œuvres des séries Surfaces Sonores et Pinceau, réalisées par le designer Pierre Charrié en collaboration avec les designers textile Lily Alcaraz et Léa Berlier. Pierre Charrié fait partie des lauréats 2016 des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris.

Avec la série Surfaces Sonores, Pierre Charrié réinvente l’enceinte audio créant six prototypes aux formes arrondies. Les Surfaces Sonores diffusent du son sans haut-parleurs grâce à un vibreur acoustique fixé à l’arrière de l’objet. Fabriquées en multiplis d’érable, les enceintes ont été mises en forme par pressage dans un moule. Le galbe obtenu leur confère à la fois stabilité, rigidité et légèreté pour une qualité sonore optimale. Selon leur format, ces objets d’écoute permettent l’amplification des fréquences aiguës, médiums ou graves. Pour ce projet, Pierre Charrié a reçu la bourse Agora pour le design en 2013.

Les trois suspensions de la série Pinceau sont faites de papier coloré et découpé en bandelettes tissées sur une trame de nylon. Un ruban de led et un profilé d’aluminium constituent la partie éclairante de la lampe tandis que le bleu vient créer différents motifs ponctués de reliefs aléatoires. Réalisées avec le concours des designers textile Lily Alcaraz et Léa Berlier, les lampes Pinceau ont été éditées par la Great Design Gallery en deux formats (64 cm et 94 cm) et en trois tissages différents: Orage, Ondée, et Bruine.

Après un passage aux Beaux-Arts, Pierre Charrié étudie le design à l’ENSCI-Les Ateliers de Nîmes. Lauréat du Grand Prix de la Ville de Paris 2016 dans la catégorie designer confirmé, il s’intéresse à la dimension sensorielle des objets. Le son, le mouvement et le toucher sont utilisés dans son travail pour créer de nouvelles formes d’interaction entre les objets du quotidien et leurs utilisateurs. Pierre Charrié a notamment créé en 2014 l’objet Aérobie, une lampe détecteur de qualité de l’air, développée avec l’aide du VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement). Cette lampe fait  désormais partie de la collection du Centre national des arts plastiques.

Lily Alcaraz et Léa Berlier sont diplômées de l’école Duperré et de l’ENSCI en Design Textile. Elles créent leur bureau de design textile et leur atelier de tissage en 2009 lors d’une résidence aux Ateliers de Paris. Maîtrisant les techniques artisanales comme industrielles, elles imaginent des textures, motifs et tissages dans des domaines d’applications variés, tant pour la mode que pour la maison.