PHOTO

On The Edge

PMaxime Thieffine
@12 Jan 2008

En une exposition riche de 150 tirages noirs et blancs et d’une présentation d’une trentaine d’albums rares, la Fondation Cartier nous fait découvrir Robert Adams, photographe de paysages américains mythologiques.

L’exposition On The Edge s’articule autour de deux motifs: la forêt dévastée et les bords de mer. Ces derniers constituent les séries West from Columbia et Times Passes réalisées sur la côte du Pacifique. On y oscille entre marines classiques et cadres en plongées sur les flots et l’onde maritime.
Ce sont les images les plus fortes de l’exposition, silencieuses, abstraites et introspectives, personnelles et pourtant aussi objectives que les dessins de Vija Celmins.

Turning Back, la série des forêts dévastées, a été réalisée en reprenant le chemin des missions d’exploration du territoire américain au début du XIXe siècle. L’absence d’hommes et de machines propre à la sylviculture qui transforme aujourd’hui ces paysages déplace ces images dans un certain « hors-temps ».
Robert Adams cherche sans doute une essence du paysage américain, un territoire d’avant ou d’après les hommes. En 1999, il a justement réalisé une série regroupée dans Eden, un album au titre pas si ironique que ça si l’on considère son esthétique et ses cadrages, jamais frontaux, toujours penchés vers le sol ou montant vers le ciel et l’horizon, tels Adam et Eve chassés du paradis, descendant la colline ou essayant d’y remonter.

Le propos écologique de l’artiste américain qui est clairement mis en avant s’efface à la vision des images. En effet, ses photographies argentiques, en noir et blanc, contiennent la même qualité de silence et de temps arrêté que les pionniers comme Eugène Atget, Roger Fenton ou Gustave Le Gray. D’ailleurs Robert Adams déclare dans Summer Nights que l’apport principal de la photographie n’est pas l’arrêt du mouvement mais l’invention du silence dans l’image.

Ses images aux formats modestes (pas de grands tirages plasticiens ni de séduction colorée ici) s’enchaînent en une seule ligne continue, en un jeu de variantes autour d’un même modèle.
Robert Adams essaie d’éliminer toute subjectivité en s’inscrivant dans une tradition classique du paysage tirée de la peinture de Claude Lorrain, la ligne d’horizon aux deux tiers, bordée de diagonales latérales, échelonnant le premier plan très proche au bas du cadre et s’éloignant dans la profondeur du paysage en montant.

Il cultive le goût de la fonction descriptive propre à l’acte photographique. Le cadre sert ici à récolter la matière du monde, comme si justement, ce monde était tout prêt de disparaître, comme Atget enregistrant le Paris d’avant Haussmann voué à la destruction. Ce qui nous rappelle à l’occasion que la richesse en détail d’une image chimique reste incomparable au grouillement de pixels du numérique.
Surtout quand il baisse son regard vers le sol et ressert le champ sur des chaos de branchages et de brindilles, sur des réseaux de végétaux, des étendues de pierres. Minéraux, végétaux et particules lumineuses y deviennent des éléments d’écriture picturale. Entre deux pôles de noir et de blanc, Robert Adams compose d’infimes et d’infinies grisailles.

Le photographe américain s’est toujours préoccupé de la mise en forme de ses photographies au travers de publications et d’albums supervisés par ses soins. Réalisés entre 1970 et 2007, ils sont présentés dans d’amples tables vitrés. Quelques uns sont consultables et permettent ainsi de découvrir toute la variété de ses préoccupations, sur les formes de l’habitat et l’architecture américaine (Denvers, White Churches in the Plains), l’Ouest mythique (To Make It Home) ou son atelier (Close at Hand).

Robert Adams
On the South Jetty, 1990-91 / tirage 1992. Extrait de la série Time Passes. Tirage argentique. 22,5 x 27,9 cm
South from the South Jetty, 1990-91 / tirage 1992. Extrait de la série Time Passes. Tirage argentique. 22,5 x 27,9 cm
An old-growth log in the dunes on Clatsop Spit, Oregon, 1991. Serie West from the Columbia. 28 x 20 cm. Tirage argentique.
Oregon, 1999-2002. 35,6 x 28 cm. Tirage argentine.