ART | VIDÉO

[Nuit Blanche] Galerie Saint-Séverin : Le souffle du récitant comme signe de Yazid Oulab

01 Oct - 01 Oct 2005

Quatrième édition de la Nuit Blanche, qui a rassemblé l’année dernière près d’un million de noctambules. Des créations artistiques contemporaines (plastiques, musicales, multimédia, performances) sont présentées dans des lieux historiques ou insolites.
Dans une projection vidéo de l’artiste algérien sur la mystique soufie, le souffle des récitants forme des volutes évoque l’écriture.

Une installation vidéo de l’artiste algérien Yazid Oulab exposée dans la Galerie Saint-Séverin à l’occasion de Nuit Blanche. Projection visible depuis la rue pendant la nuit du 1er au 2 octobre, puis du 2 octobre au 10 novembre 2005 de 19 heures à 22 heures.

Une nuit blanche consacrée à la méditation dans le plus petit centre d’art de Paris.

Cette projection vidéo est une méditation de l’artiste sur la mystique soufie selon laquelle la poésie est la voie essentielle pour approcher les mystères. Les voix récitant une sourate font apparaître une simple figure : des fumées d’encens bousculées par le souffle des orants, desquelles naissent des volutes dont la cursivité évoque l’écriture. Puissamment synthétique, cette vidéo fait dialoguer dans ce lieu symbolique, face à l’église Saint-Séverin, deux cultures religieuses aux racines communes.

«De l’Occident j’ai hérité la forme, de l’Orient j’ai hérité le verbe. La poésie en Orient revêt une importance primordiale car elle est le vecteur de l’oralité. Chez les mystiques soufis, la compréhension du monde réel passe par la métaphore et la poésie. La troisième sourate du Coran telle qu’elle est récitée par les soufis est pour moi l’une des plus belles, elle rassemble le «alif», le «lem» et le «mim» qui sont la transcription de la ligne, la courbe et la sphère. C’est «la sourate dédiée à Marie» qui porte en elle le Verbe et lui donne forme.»

Projection visible depuis la rue pendant la nuit du 1er au 2 octobre, puis du 2 octobre au 10 novembre 2005 de 19 heures à 22 heures.