ART | NUIT BLANCHE

Nuit blanche 2012

06 Oct - 06 Oct 2012
Vernissage le 06 Oct 2012

À l’occasion de la «Nuit blanche 2012», la Fondation d’entreprise Ricard participe à la «Nuit des savoirs». Lieu d’échanges et de dialogues, elle invite le public à participer à des conférences autour de la sociologie, de l’art contemporain, de la poésie ou de la performance.

Olivier Mosset, Mathieu Mercier, Jeff Rian, Jérôme Mauche, Christel Sniter, Gwenaëlle Stubbe, Julie Béna et Antonio Contador
Nuit blanche 2012

Programme

20h
Invitation à l’imaginaire, programmée par Michel Maffesoli autour de la question de l’imaginaire et de ses différents resurgissements dans notre société.

Le Luxe nocturne de la fantaisie
Michel Maffesoli reçoit Edgar Morin et Gianni Vattimo, philosophes.

22h
Entretien sur l’art, animé par Patrick Javault autour de la création contemporaine.

Un peu plus tard
Patrick Javault reçoit les artistes Olivier Mosset et Mathieu Mercier, en compagnie de Jeff Rian, musicien et critique d’art.

En plus de quarante-cinq ans de carrière, Olivier Mosset aura pris part aux avant-gardes et à leur fin, participé à l’underground et aux manifs de 68, été associé au neo-geo et à l’abstraction suisse romande. Si au sein de Bmpt, il a pu affirmer le commencement de la peinture, il est aujourd’hui de ceux qui portent haut les couleurs de l’abstraction. Olivier Mosset c’est un tas d’histoires, mais aussi une particulière relation à l’histoire de l’art et à ses courants des deux côtés de l’Atlantique.
Mathieu Mercier s’intéresse au rayonnement des avant-gardes dans notre environnement quotidien, à la façon dont les choses s’exposent et se tiennent sur le fil entre deux définitions. Ses œuvres sont des arrangements avec le réel, l’art construit et le ready-made (à découvrir lors de son exposition personnelle à la Fondation d’entreprise Ricard en novembre prochain).
Olivier Mosset et Mathieu Mercier ont aussi été plus d’une fois commissaires d’expositions, découvreurs et promoteurs de jeunes artistes.
Jeff Rian est un musicien et critique d’art, américain, à la fois une écriture et un son.
À cette heure inhabituelle, ce sera table ouverte, pratique de l’improvisation en s’aidant d’images et de sons.

Minuit
Poésie Plate-forme, cycle consacré à la poésie contemporaine proposé par l’écrivain Jérôme Mauche.

Statuaire parisienne / stature poétique: de quelle grandeur célèbre-t-on les femmes?
Jérôme Mauche reçoit Christel Sniter, historienne, et Gwenaëlle Stubbe, poète.

Selon le principe des rencontres Poésie Plate-forme, deux auteurs venant de pratiques très différentes se rencontrent et dialoguent. Il y sera question des espaces publics réels et imaginaires, des statues et des statuts, des représentations dans la ville, des héroïnes dans le langage.
Christel Sniter est historienne des représentations et auteur du livre Les femmes célèbres sont-elles des grands hommes comme les autres? (Créaphis, 2012). Elle analyse la manière dont les femmes sont représentées dans la statuaire publique à Paris aux XIXème et XXème siècles et comment les dynamiques militantes suscitent aussi des logiques performatives qui influent sur la construction des imaginaires politiques.
Gwenaëlle Stubbe, poète, détourne avec humour les stéréotypes du féminin comme du masculin. Elle est l’auteur, entre autres, de Ma tante Sidonie (P.O.L, 2010) et de fictions radiophoniques, ainsi des Hommes et des poses. Son travail prend la forme de lectures/performances, mais se poursuit à sa manière aussi par une analyse sociologique qu’elle mène à l’Ehess du champ littéraire, travaillant à une Etude sociologique des poètes entre eux et des esthétiques entre elles.

2h
Partition (Performances), le nouveau programme de performances de la Fondation d’entreprise Ricard conçu par Christian Alandete.

Performance de Julie Béna et Antonio Contador.
Pour clore la nuit de rencontres initiée par la Fondation d’entreprise Ricard à l’occasion de la «Nuit Blanche», Julie Béna et Antonio Contador proposent une mise en situation à deux personnages sans début ni fin, faite de marques, de traces, de répétitions, d’accélération, de décélérations, de rythme, de parcours. Une partie de jeu dont les règles ne sont pas connues du public mais les instructions bien tangibles. Par une série de gestes, de narrations, de manipulations d’objets, la partie prend forme, se réinventant au fur et mesure qu’elle se joue.
Cette performance fait suite à une première collaboration des deux artistes réalisée en Juin 2012: le Chat est dans la forêt; un projet performatif et curatorial associant onze artistes invités.

Accès
Samedi 6 octobre 2012 de 20h à 4h