ART | EXPO

Noyau cosmique

18 Mai - 22 Juin 2013
Vernissage le 18 Mai 2013

Yazid Oulab expérimente les outils de l’artisan, produisant une série de dessins abstraits avec du graphite embouté à une perceuse. Il en résulta une myriade de points s’élevant en tourbillons, une nuée, lui rappelant la course des électrons et par là, l’origine de la matière. Ses œuvres s’intéressent alors également au mysticisme ou aux religions.

Yazid Oulab
Noyau cosmique

Depuis toujours, Yazid Oulab expérimente les outils de l’artisan, récemment, il a produit une série de dessins abstraits avec du graphite embouté à une perceuse.

Il en résulta une myriade de points s’élevant en tourbillons, une nuée, lui rappelant la course des électrons et par là l’origine de la matière. Alors, il se demanda d’où venait l’origine de cette image qu’il découvrait. En se référant à l’iconologie, l’image du Christ en croix s’est imposée.

Si l’on fait attention à la position des mains sur certains dessins, elle se réfère à l’iconographie hindouiste ou bouddhique: les «Mudras» ou aux prescriptions orales de la tradition musulmane appelés «Hadîths».

Dans certains dessins, Yazid Oulab fait référence à la gestuelle des derviches tourneurs avec la main droite levée vers le ciel dans le but de recueillir la grâce d’Allah et la main gauche dirigée vers la terre pour l’y répandre.

L’image du Christ levant les bras tout en implorant la puissance divine nous invite à nous élever: à nous tourner vers le divin. Les mystiques musulmans s’inscrivent dans cette tradition christique.