DANSE | SPECTACLE

Now

23 Sep - 30 Sep 2016

La chorégraphe Carolyn Carlson présente le spectacle Now au Théâtre National de Chaillot. Pièce pour sept danseurs créée en 2014, Now est une métaphore de la condition humaine. Carolyn Carlson y traite du rapport de l’homme au temps et de la notion de quotidien, appelant à célébrer le présent.

Le Théâtre National de Chaillot présente le spectacle Now, une création 2014 de la chorégraphe américaine Carolyn Carlson. Pièce pour sept danseurs, véritable étude poétique, Now aborde des questions métaphysiques et traite de la temporalité de la vie humaine.

Now, une métaphore de la condition humaine

Carolyn Carlson s’est toujours nourrie de ses lectures philosophiques. Pour la pièce Now, elle a puisé l’inspiration dans La Poétique de l’espace, de Gaston Bachelard, ainsi que dans les écrits du philosophe croate Rudolf Steiner. Métaphore de la condition humaine, sa pièce analyse le rapport des êtres au temps. Le message: il faut célébrer le présent, avant qu’il ne prenne la fuite, et prendre la dimension du monde qui nous entoure.

Le temps subjectif du quotidien

Sur scène, seulement quelques accessoires: une table et une porte-fenêtre. En somme, des éléments qui plantent le décor de la maison, univers du quotidien. C’est dans l’intimité du foyer que Carolyn Carlson mène son étude poétique sur la temporalité humaine. Alors que son monde-même menace de disparaître, l’homme a en effet tendance à se réfugier dans sa maison. Ainsi, protégé par quatre murs, il se sent à l’abri de la fuite du temps et de sa propre mortalité. L’univers du foyer, le cycle rassurant du quotidien, s’inscrivent alors dans une temporalité émotionnelle particulière.

La danse de Carolyn Carlson, les images de Benoit Simon et Maxime Ruiz

Dans ce décor de maison sommaire, les sept danseurs effectuent les mouvements propres à la méthode Carolyn Carlson: un mélange d’arts martiaux, de tai chi et de qi gong. Comme à son habitude, la chorégraphe emprunte aux autres arts pour donner naissance à une œuvre totale et forte. Ainsi les interprètes, accompagnés par la musique de René Aubry, évoluent devant les photographies et vidéos de Maxime Ruiz et Benoit Simon, projetées à l’arrière-plan de la scène.

Chorégraphie: Carolyn Carlson
Assistante chorégraphique: Colette Malye
Musique originale: René Aubry
Lumières: Patrice Besombes
Collaborateurs scénographie: Maxime Ruiz, Benoit Simon
Costumes: Chrystel Zingiro
Conseil artistique: Claire de Zorzi
Avec: Constantine Baecher, Juha Marsalo, Riccardo Meneghini, Isida Micani, Yutaka Nakata, Sara Orselli, Sara Simeoni

Informations
Salle Jean Vilar
Du 23 au 30 Septembre 2016
Vendredi 23, samedi 24, mardi 27, mercredi 28 et vendredi 30 septembre, à 20h30
Jeudi 29 septembre, à 19h30
Dimanche 25 septembre, à 15h30
Durée: 1h20