ART | EXPO

Nouvelles acquisitions 2007

19 Mai - 14 Juin 2008
Vernissage le 22 Mai 2008

Dans le cadre d’un parcours «hors les murs», le Frac Aquitaine propose au public de découvrir ses treizes nouvelles acquisitions, oeuvres qui dialoguent autant avec les media et le burlesque qu’avec le minimalisme et la dématérialisation conceptuelle.

Dove Allouche, Jean-Marc Chapoulie, François Curlet et les Donuts, Stéphane Dafflon, Florence Doléac, Alexander Gutke, Genêt Mayor, Loïc Raguénès, Chantal Raguet, Vittorio Santoro, Reverend Ethan Acres
Nouvelles acquisitions 2007

Pour l’année 2007, la collection du Frac Aquitaine s’enrichit de treize nouvelles oeuvres d’art, émanant de onze artistes français et étrangers, recouvrant des pratiques aussi diverses que la photographie, la sculpture, l’installation, le dessin, le design ou la peinture. Cette institution reste ainsi fidèle à sa mission, celle d’accompagner la création contemporaine émergente et de se faire ensuite l’intercesseur de cette créativité auprès d’un public le plus large possible. L’idée est d’inscrire ces oeuvres dans un parcours, en faisant le choix d’une oeuvre en relation avec un lieu, avec le souci que celle-ci trouve un écho dans le contexte éphémère qui l’accueille. Les 13 lieux retenus sont aussi bien des espaces dédiés à l’art ou non, comme c’est le cas de l’intrusion de l’oeuvre de François Curlet aux Galeries Lafayette ou celle de Chantal Raguet au bar « La Comtesse ».

Ces oeuvres, choisies sur proposition du comité technique d’achat du Frac Aquitaine et ayant fait l’objet d’une validation par le conseil d’administration du Frac, viennent enrichir et compléter la collection, considérée aujourd’hui comme l’une des plus intéressantes pour ses partis pris artistiques.

Les oeuvres de Dove Allouche, de Jean-Marc Chapoulie et de Loïc Raguénès élargissent l’ensemble des oeuvres dites « visuelles », fortement liées à l’image, journalistique, télévisuelle ou liée à l’esthétique de la carte postale. La veine burlesque est poursuivie avec l’oeuvre de François Curlet intitulée Crème de Singe. SAIM006 de l’artiste suisse Stéphane Dafflon complète l’ensemble de sculptures avec une note de « minimalisme pop », et trouve un écho fortuit à l’oeuvre circulaire de Richard Long déjà dans la collection, alors que le design se voit enrichi par la pièce de Florence Doléac. Dans la lignée de l’art conceptuel des années 1960-70, les oeuvres d’Alexander Gutke et de Vittorio Santoro procèdent d’une nouvelle tentative de « dématérialisation » de l’art comparable à celle d’artistes tels que Joseph Kosuth, Robert Barry… L’oeuvre de Genêt Mayor est à situer dans la pratique du détournement de l’objet présent chez Nam June Paik et Présence Panchounette.

Chantal Raguet, quant à elle, prolonge cet art que l’ont dit « d’attitude », tout comme Reverend Ethan Acres, en lui conférant une dimension critique. Dévoiler l’ensemble des acquisitions à l’occasion d’un parcours « hors les murs » correspond à l’ambition du Frac d’investir des lieux inédits ou imprévisibles pour mieux surprendre le public et provoquer des rencontres insolites. En cela, il anticipe déjà le principe de la circulation des oeuvres, en optant pour ce principe de dissémination, posé d’emblée. À ce titre, les partenaires culturels régionaux et le public, au sens large, sont invités à s’approprier cette collection en devenir et en perpétuel mouvement ; la collection agit comme un patrimoine vivant toujours prêt à être réactivé et à s’immiscer dans le réel et le quotidien.

Lieux associés

> Bibliothèque Mériadeck
> Café Pompier
> Galeries Lafayette
> Musée des Beaux-Arts de Bordeaux
> Médiathèque Artigues
> Base sous-marine
> Mégarama
> Conseil régional d’Aquitaine
> Bar « La Comtesse »
> CAPC Musée d’art contemporain