ÉCHOS | ECHOS
25 Oct 2016

Nouvelle acquisition pour le Centre Pompidou

Une nouvelle œuvre de l’artiste danois Asger Jorn (1914-1973) fait son entrée dans les collections du Centre Pompidou.

Micky et Pierre Alechinsky se séparent d’une très importante peinture de la série des « Modifications », intitulée L’avangarde se rend pas. Réalisée en 1962, cette peinture a été présentée dans toutes les expositions d’envergure consacrées à l’œuvre de Jorn, y compris au sein de la plus importante rétrospective à ce jour de l’artiste, présentée à la Galerie nationale du Danemark.

Le centre Pompidou fait l’acquisition d’une œuvre d’Asger Jorn

C’est avec le soutien de la fondation Ny Carlsberg que le Centre Pompidou peut aujourd’hui en annoncer l’acquisition.

L’œuvre de l’artiste danois Asger Jorn (1914-1973), est actuellement représentée dans les collections du Centre Pompidou par cinq peintures, trois dessins et quelques estampes. L’avangarde se rend pas vient admirablement compléter cet ensemble avec d’autres peintures de la série des « Modifications ». Le tableau avait été présenté pour la première fois dans une exposition à la Galerie Rive Gauche à Paris, en 1962.

L’avangarde se rend pas

En hommage à Marcel Duchamp et à L.H.O.O.Q., portrait retouché de Mona Lisa, Asger Jorn affubla le portrait d’une jeune communiante habillée de blanc, déniché aux puces, d’une belle moustache noire ; puis il l’entoura de l’inscription « L’avangarde se rend pas » et de deux dessins schématiques, dans le style d’un dessin d’enfant ou d’un graffiti, dédaignant l’orthographe comme l’application calligraphique. S’il y a ainsi une peinture d’Asger Jorn que l’on peut qualifier de « situationniste », c’est bien celle-ci, d’où son importance pour la France et pour la collection du Centre Pompidou. L’exposition de 1962 ne plut pas. Le collectionneur italien Paolo Marinotti acheta cependant cinq des œuvres de l’artiste, tandis que bon nombre resta invendu pendant des nombreuses années.

AUTRES EVENEMENTS ÉCHOS