DESIGN | SALON

Nouveautés au Salon de Milan

22 Avr - 22 Juin 2015
Vernissage le 22 Avr 2015

Avant leur commercialisation chez Kartell à la rentrée prochaine, Eugeni Quitllet, présentait les chaises Cloud-io et Dream-Air, ainsi que le vase vase-o, au dernier Salon du design de Milan. Fabriquée dans des matériaux transparent et léger, chacune de ses créations est placée sous le signe de l’évanescence et de l’élégance.

Eugeni Quitllet
Nouveautés présentées au Salon de Milan

A l’occasion du salon du meuble 2015 à Milan, Kartell révèle deux chaises signées Eugeni Quitllet. Dream-Air et Cloud-io incarnent la recherche de légèreté extrême du designer catalan qui persiste et signe «pour faire remonter le vide à la surface. Pas besoin de designer la matière, mais l’air qui l’entoure. Sculpter le vide, l’air et la lumière pour en faire de nouveaux objets».

Vaporeuse et étincelante, Cloud-io est accompagné du vase-o, début d’une collection fraîche comme une rosé du matin: «Ses gouttes se rassemblent naturellement, en harmonie, pour donner forme à une chaise, une table, un vase». Un nouveau style est né.

«Un nuage qui prend la forme de nos rêves, tout comme Claudio». Un clin d’oeil à Claudio Luti qui préside aux destinées de Kartell. Même élégance sinueuse pour Dream-Air, dessinée «Comme un foulard dans le vent, un rêve en suspension dans l’air. Dream-Air est un simple cadre pour capturer la beauté de la courbe d’un corps assis dans le vide».

Eugeni Quitllet est un designer catalan originaire d’Ibiza, diplômé de l’école d’art barcelonaise «La Llotja». Son vocabulaire créatif dépasse le simple rapport fonction/style pour découvrir des objets encore inconnus de leur époque. Entre dessin, sculpture et archéologie contemporaine, Quitllet révèle littéralement des silhouettes cachées dans la matière, des squelettes d’objets ultra plastiques dont l’élégance se joue du plein et du vide souvent avec humour: La Masters chair est la fusion de 3 contours d’assises légendaires signées Eames, Saarineen et Jacobsen, la lampe K Ray est un ovni organique, un veinage creusé dans la matière qui donne naissance à un objet en suspension dans un cadre, un procédé signature qui revient naturellement sur plusieurs projets du designer : les vases Shine, la lampe Light Air, l’horloge 0’Clock et bien sûr la montre O Ring, un trou dans le temps au sens propre, best seller de la marque Fossil qui dépoussière les codes de l’horlogerie. Une révélation des contours et des formes qu’il aime à résumer là encore par une métaphore qui joue de la suspension et du trouble à dissiper: «L’utopie est une brume d’où émergent des idées réalisables».