ART | EXPO

Nos paradis perdus… (Lost In Our Paradise)

13 Jan - 25 Fév 2017
Vernissage le 12 Jan 2017 à partir de 18:00

L’exposition « Nos paradis perdus... (Lost In Our Paradise) » rassemble à la galerie parisienne Vallois des œuvres pluridisciplinaires de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize. Dessins, peintures et céramiques mêlent les styles, les références, les matériaux et les objets dans un télescopage entre l’art et le quotidien qui doit beaucoup au mouvement Arts & Crafts.

L’exposition « Nos paradis perdus… (Lost In Our Paradise) » à la galerie Vallois, à Paris, réunit diverses créations de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize. Des œuvres pluridisciplinaires qui doivent beaucoup au mouvement Arts & Crafts.

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize, dans la lignée de l’Arts & Crafts

Les œuvres de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize passent sans transition d’une discipline à l’autre et l’exposition fait se côtoyer des dessins sur papier, des peintures et des céramiques. Une démarche ouverte qui rejoint une vision artistique placée sous la figure tutélaire de William Morris, fondateur du mouvement Arts & Crafts. Ce mouvement, qui se développa des années 1860 à 1910 en Angleterre, prônait le rapprochement entre art et artisanat et réforma profondément les domaines de la peinture, de la sculptures, des arts décoratifs et de l’architecture. Son but était d’introduire l’art dans tous les champs de la vie quotidienne en revenant à une production artisanale et à des techniques traditionnelles pour la production des objets usuels.

Une démarche artistique qui repose sur la création manuelle et le croisement

Les principes de l’Arts & Crafts guident la démarche artistique de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize qui n’hésite pas à franchir la limite qui la sépare de l’artisanat. Leurs œuvres, presque entièrement réalisées par eux-mêmes, reposent sur le savoir-faire, la création manuelle, le goût de l’objet et le croisement. Ce croisement, qui est celui entre art et artisanat, est aussi croisement des médiums, des matériaux, des supports, des styles, des références et des sujets. Ainsi leurs dessins, peintures et céramiques intègrent souvent des éléments issus du quotidien tels que des représentations de mégots, de chiens, de fleurs et plantes, de vases, de chaussures ou de visages connus. L’œuvre hybride entre dessin, peinture et collage intitulée Tosarah (Kurt et Louise) intègre des représentations de donuts, de fragments de cactus, des chevelures sans visages et des reproductions griffonnées de portraits célèbres de Louise Michel et de Kurt Cobain.

Le processus artistique est mis en perspective

L’utilisation d’éléments triviaux dans les œuvres de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize est aussi un moyen de mettre en perspective le processus artistique et de représentation. La série de sculptures en céramique intitulée Pop Columns assemble sans souci de logique évidente, des objets aussi hétérogènes qu’un cornet de glace, des caisses, une brochette, des amphores et vases, un pinceau, une pomme des chaussures, des cactus et des motifs peints sur les vases tels que des visages, de masques de catch, chiens… Ailleurs, c’est la citation implicite qui se cache dans des dessins au fusain réalisés par Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize, qui représentent des détails des parterres de fleurs du jardin de Varangeville-sur-Mer, en Normandie, un jardin créé selon les préceptes du mouvement Arts & Crafts.

AUTRES EVENEMENTS ART