ART | EXPO

Non figuratif, un regain d’intérêt?

10 Juil - 16 Oct 2016
Vernissage le 09 Juil 2016

Avec l’exposition «Non figuratif, un regain d’intérêt?», l’Abbaye Saint-André à Meymac se penche sur l’art contemporain non figuratif. Misant sur un regain d’intérêt envers l’abstraction, elle invite une cinquantaine d’artistes évoluant dans ce domaine à présenter leurs peintures, sculptures et installations.

Farah Atassi, Francis Baudevin, Vincent Beaurin, Lisa Beck, Trudy Benson, Martin Bissière, Jérôme Boutterin, Marian Breedveld, Peter Buggenhout, Denis Castellas, Franck Chalendard, Paul Czerlitzki Guillaume Dégé, Emilie Ding, Valérie du Chéné, Hedwig Eberle, Franck Eon, Sylvie Fanchon, Adrienne Farb, Thomas Fougeirol, Bernard Frize, Katharina Grosse
Non figuratif, un regain d’intérêt?

L’Abbaye Saint-André, Centre d’art contemporain de Meymac, s’interroge sur l’évolution des arts plastiques depuis le début du XXe siècle. L’exposition «Non figuratif, un regain d’intérêt?», qui compte près de cinquante artistes, part de l’hypothèse qu’un intérêt pour l’abstraction est en cours.

Une centaine d’œuvres — des peintures, des sculptures et des installations — présente un large panorama de l’art contemporain sous son aspect «non figuratif» : informel, minimaliste et abstrait.

Les peintures de Franck Eon sont faites de cercles et de rectangles monochromes, de  culures et de dégradés de couleurs, qui organisent la surface en de multiples plans. L’abstraction n’est pas ici une opposition à la figuration mais un champ d’expérimentation. Les titres des tableaux, comme Nature morte d’espace 2, indiquent que l’enjeu est moins de se détacher du réel ou d’entériner un clivage entre abstraction et figuration, que de dépasser ce clivage.

La sculpture Trois axes, trois sphères de Mathieu Mercier est un exercice d’équilibre entre des éléments géométriques simples. Trois boules de couleurs différentes sont placées de part et d’autre de deux tiges et d’une petite planche en bois et métal. La composition minimaliste met en volume des expériences de la peinture abstraite.

L’installation murale de Lisa Beck intitulée Switchback reconstitue deux losanges par un jeu de miroirs. Deux parties peintes placées dans un angle sont reproduites symétriquement à la surface de bâches réfléchissantes qui leur font face. Le grain des bâches confère un aspect flou aux losanges réfléchis. Les phénomènes visuels de réflexion explorent certains aspects de l’abstraction: la planéité et la profondeur, la couleur et les niveaux de gris, le motif et la copie, etc.

Dans l’œuvre P2507 de Rémy Hysbergue, réalisée à l’acrylique sur du plastique transparent, des motifs de couleur sont appliqués et comme déformés, concassés et diffractés à travers le matériau. Matière et pratique picturales s’associent pour obtenir des effets visuels qui troublent la perception. La non figuration est ici un moyen d’explorer les pouvoirs de transformation et d’évocation de l’image.

Informations
Abbaye Saint-André. Centre d’art contemporain
Place du Bûcher
19250 Meymac