ART | EXPO

No Newspaper this Summer

11 Sep - 30 Oct 2010
Vernissage le 11 Sep 2010

L'exposition présente de nouvelles productions de Chloé Dugit-Gros dont les sources d’inspiration relèvent d’une expérimentation du paysage, en référence au récent séjour de l’artiste sur le territoire américain.

Communiqué de presse
Chloé Dugit-Gros
No Newspaper this Summer

Le titre fait référence à l’utilisation répétée des coupures de presse, images d’archives et autres documents issus d’Internet dans le travail de Chloé Dugit-Gros. Il fait également allusion au récent séjour de l’artiste sur le territoire américain. «No Newspaper this Summer» expose notamment de nouvelles productions dont les sources d’inspirations relèvent davantage d’une expérimentation du paysage.

Cette introduction à la méthode* reproduit les codes du processus archéologique. C’est donc naturellement que la grille utilisée pour les recherches se retrouve dans What kind of color do you like to eat? ou encore sous forme de damier dans Did you find a place where you could stay? oscillant ainsi entre étude topographique et motif pictural.

Chloé Dugit-Gros intervient également dans l’espace lors de plusieurs actions. Peaches qui présente sous forme de jeu la transformation d’un message inscrit sur un panneau publicitaire mais aussi Walking on Valley of Fire pour laquelle l’artiste a spécialement fabriqué des chaussures composées de pneus éclatés et entame ensuite une marche le long d’une route nationale jusqu’à provoquer sa propre disparition. Ces deux vidéos témoignent du déplacement du territoire de l’atelier à travers de multiples tentatives d’épuisement d’un lieu.

La série «Point of Interest of» agit comme élément fédérateur proposant une gamme de monochromes surplombée d’un motif de nœud reprenant en partie l’esthétique de l’exposition empruntée au western.

«No Newspaper this Summer» nous permet également une comparaison avec des pièces plus anciennes relevant davantage d’une pratique d’atelier. Cet espace que Chloé Dugit-Gros cherche à déconstruire avec la série des «S» Américains prédisant ainsi directement la liberté de l’artiste sans atelier grâce au recyclage de son support de travail.

* Le titre est emprunté à une pièce datée de 2009, réalisée en collaboration avec Aurélie Godard.

Vernissage
Samedi 11 septembre. 18h-21h.

Fermeture exceptionnelle de la galerie du 28 septembre au 7 octobre.