PHOTO | EXPO

Nicholas Nixon

27 Oct - 08 Déc 2012
Vernissage le 27 Oct 2012

Nicholas Nixon s’intéresse tout particulièrement au portrait et à la photographie documentaire. Cette exposition présente quatre ensembles emblématiques de son œuvre: the Brown Sisters, People, Bebe and I et Cities. Ces travaux interrogent le rapport de l’intime et de l’universel, notamment à travers l’amour, l’amitié, le lien familial ou social.

Nicholas Nixon
Nicholas Nixon

Dans la première salle, l’accrochage en ligne dévoile des portraits, images de couples de la série People et de l’artiste avec son épouse, issues de la série Bebe and I. Dans un espace qui se prête lui-même à un dialogue étroit entre le public et l’œuvre, l’intimité de ces corps enlacés renforce les liens humains entre le spectateur et le sujet.

Dans le deuxième espace de la galerie inondé d’une lumière naturelle, les images urbaines de la série Cities (issues du projet The Bid Dig). Mises en valeur par l’architecture singulière du lieu, ces photographies prennent une nouvelle dimension dans ce volume à ciel ouvert.

Enfin l’ensemble des photographies de la série des Brown Sisters, l’œuvre la plus connue de Nicholas Nixon, livre un témoignage riche et intense, qui condense trente-sept années de vie et de photographie. Chaque année depuis 1975, l’artiste photographie sa femme et ses trois sœurs, toujours dans le même ordre, dans des poses différentes année après année. Au-delà de leur beauté, ces portraits parlent d’amour et de solidarité fraternelle. Ils nous invitent à s’interroger sur le temps qui passe en laissant sur nous son empreinte.

De l’intimité vers l’universel
Cette exposition tente d’établir un rapport depuis l’intime vers l’universel. Dans le travail de Nicholas Nixon, tout est une question de relation, soit d’amour, d’amitié, de lien familial ou de lien social. Transcendant les innombrables oppositions — vieux/jeune, blanc/noir, malade/sain, immuable/éphémère — ses photographies ébranlent les jugements conventionnels et invitent à mieux nous connaître. À l’instar de son collaborateur le lauréat du Prix Pulitzer, psychiatre à Harvard, Robert Coles, Nicholas Nixon réunit «la posture distante du chercheur avec la passion et la tendresse de l’ami qui veille avec émotion». Son travail est une fascinante invitation à observer, avec plus d’humanité, le monde qui nous entoure.

Robert Coles, The Mind’s Fate: A Psychiatrist Looks at His Profession Thirty Years of Writings, Back Bay Books, 1996: p.10.