ART | EXPO

New Work (After William Golding)

15 Mar - 22 Avr 2014
Vernissage le 15 Mar 2014

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’artiste explore les questions de signification, de mémoire et d’histoire à travers des abstractions qui décrivent la multiplicité de la narration et de l’interprétation. Cette exposition regroupe une suite de nouvelles peintures basées sur le roman: Sa Majesté des Mouches de William Golding.

Kirsten Everberg
New Work (After William Golding)

Pour cette nouvelle série, Kirsten Everberg crée un environnement presque psychotrope qui plonge le spectateur dans une atmosphère évoquant la nature mouvante de la perception. Elle décrit cette mémoire visuelle plurielle en superposant les matériaux et en multipliant les expériences de perception.

En plongeant directement le spectateur dans une scène de forêt luxuriante, Kirsten Everberg fait écho à cette rupture de la perception en escamotant les indications visuelles rendant le sujet et la perspective mystérieuse.

En référençant Golding et ses œuvres inspiratrices telles que: Au Coeur des Ténèbres et Coral Island qui se situent dans un environnement inhospitalier et primitif où les protagonistes perdent leur lien avec la civilisation, Kirsten Everberg ébranle la perception du spectateur avec l’absence d’horizon et l’origine indéfinissable de la lumière qui l’immerge dans une séduction instable.

Depuis plus d’une dizaine d’années, Kirsten Everberg explore les questions de signification, de mémoire et d’histoire à travers des abstractions qui décrivent la multiplicité de la narration et de l’interprétation. A travers des peintures saisissantes, elle explore l’action de l’identification de l’image et la perception mouvante du temps.

Kirsten Everberg a développé une technique innovante qui consiste à verser de l’émail brillant sur des toiles placées horizontalement créant ainsi des surfaces abondantes qui floutent la représentation. Avec des couleurs vibrantes et des lumières scintillantes, les images évoluent au fur et à mesure que le spectateur tourne autour de l’œuvre.