DANSE | SPECTACLE

New Settings. Curtain

10 Nov - 13 Nov 2012
Vernissage le 10 Nov 2012

Ce solo de Jonah Bokaer sur David Hallberg, Etoile du Bolchoï, est présenté à New Settings, programme de la Fondation Hermès et du TCI, pour lequel le plasticien Daniel Arsham livre une scénographie à la «substance non-newtonienne» évoluant sur le plateau accompagnée de statues de sable, écho aux traditions sculpturales de la danse.
 

Jonah Bokaer et Daniel Arsham
New Settings #2. Curtain

Avec la disparition de l’antique rideau de scène s’abolissent les codes traditionnels de la danse. Pour Curtain, leur cinquième création commune depuis 2007, Jonah Bokaer, chorégraphe, danseur et artiste multimédia dont l’influence sur la danse internationale rayonne bien au-delà du lieu alternatif Chez Bushwick créé il y a dix ans à New-York, et Daniel Arsham, sculpteur et scénographe dont les œuvres s’exposent dans des collections majeures à travers le monde, se jouent de l’espace scénique.

Jonah Bokaer souhaitait un espace en mouvement. Daniel Arsham répond par la mystérieuse «matière non-newtonienne», ni solide, ni liquide, qu’il a mise au point. Modelant des sculptures sur la scène, enrobant le sol et les parois, l’intrigante substance participe à la danse. Fusion littérale des arts, s’érige ainsi au cœur de New Settings un espace construit chorégraphié!

Deux solos interprétés par Jonah Bokaer et un duo confié à deux jeunes danseurs de la nouvelle scène new-yorkaise l’animent. Il fallait l’entente gémellaire nouée au fil du temps entre Jonah Bokaer et Daniel Arsham pour concrétiser cette vision architecturale de la danse. Entente issue de leurs parcours croisés dans la Merce Cunningham Dance Company ou auprès de Robert Wilson. Entente à long terme qu’ils renforcent en associant spectacle de l’un et exposition de l’autre, les œuvres de Daniel Arsham étant exposées à Paris à la galerie Emmanuel Perrotin quand Curtain sera au Théâtre de la Cité internationale. Entente née plus certainement encore d’une tendance profonde à offrir à la danse, entre fluidité du mouvement chorégraphique et solidité des arts plastiques, de nouveaux territoires résolument «on-newtoniens»…