ART | EXPO

Musique en jouets

25 Juin - 08 Nov 2009
Vernissage le 25 Juin 2009

"Cadeaux empoisonnés" pour les parents, les jouets à musique se fabriquent depuis l’Antiquité… De l’objet rare à la production manufacturée, les Arts décoratifs en présentent une belle sélection aux côtés de 5 installations sonores réalisées par des designers contemporains.

Pascal Comelade, Jean-Jacques Birgé, Antoine Schmitt, Eric Schneider, Pierre Bastien…
Musique en jouets

Écouter de la musique, être bercé par des chansons, danser en rythme mais aussi faire du bruit, émettre des sons, voilà des moments de jeux et de plaisir pour un enfant. L’exposition invite le visiteur à une petite incursion ludique et sonore du XVIIIè siècle à nos jours, à travers la découverte de 120 instruments-jouets.

« Musique en jouets » convie également cinq artistes, respectivement musiciens, designers sonores et collectionneurs, pour qui le jouet occupe une place importante dans leur univers, à créer de grandes installations.

Pascal Comelade est musicien. Il prête ses outils sonoto-ludiques où se côtoient la réduction de piano Kawai, un pistolet à mains, une guitare polonaise montée avec des cordes de mandoline, un flaviol fabriqué avec une bouteille d’eau gazeuse, un Washboard-jouet ayant appartenu à Ursula et Boris Vian… Tous ces instruments ont été utilisés en concert ou lors d’enregistrements de disques.

Jean-Jacques Birgé et Antoine Schmitt sont les chefs d’orchestre des 100 lapins communicants. Durant vingt-trois minutes, les Nabaztag, ces petits rongeurs s’illuminent, s’animent et diffusent un opéra en trois mouvements. Ils jouent tous la même partition, avec un décalage de 1 à 10 secondes, introduisant ainsi variables et désynchronisation dans les mouvements de leurs oreilles, leurs lumières et la musique.

Eric Schneider expose sa collection de jouets électroniques vintage des années 1950 aux années 1990. Ces objets et leurs boîtes d’emballage racontent à la fois une histoire de jouets électroniques musicaux pour enfants mais aussi l’incursion de nouveaux sons dans la musique électronique des années 1980. Kraftwerk, David Bowie, le groupe Trio ont utilisés des stylophones ou synthétiseurs sur certains de leurs titres.

Play Meccano Play du musicien Pierre Bastien swingue au rythme des Meccano, des instruments de musique et des objets de la vie quotidienne. Les objets se heurtent, se frôlent et agiss »ent les uns avec les autres. La mécanique musicale se met en marche avec roues et courroies. Elle se regarde et s’écoute.

Ainsi, « Musique en jouets » propose aux visiteurs de découvrir des sons où se mêlent le jazz, le rock’n roll, la musique instrumentale ou expérimentale et de voir des jouets tels que le toy piano, le mini-orgue, le marimba-jouet ou le lapin Wi-fi…