PHOTO | EXPO

30 millions de like

29 Sep - 08 Déc 2019
Vernissage le 28 Sep 2019

L’exposition « 30 millions de like » à la Maison des arts Georges et Claude Pompidou, à Cajarc, propose, à travers les assemblages d’images de Mazaccio & Drowilal, les vidéos de Pablo Réol et les sculptures de Morgane Denzler, une réflexion sur les images, sur leur actuelle profusion et sur la façon dont elles façonnent notre appréhension du monde.

L’exposition « 30 millions de like » à la Maison des arts Georges et Claude Pompidou, à Cajarc, réunit les œuvres de quatre jeunes artistes, Mazaccio & Drowilal, Morgane Denzler et Pablo Réol, qui tous travaillent sur l’excès d’images qui envahit notre époque et sur la façon dont ces images influencent notre représentation du monde. Par-delà leur diversité de techniques leurs œuvres tentent toutes de répondre à cette question : comment les industries culturelles façonnent-elles les identités et les rêves ?

« 30 millions de like » : une réflexion sur les images

La série Iconology de Mazaccio & Drowilal s’inscrit dans leur pratique de juxtaposition d’images de diverses provenances : publicités, dessins animés, œuvres d’art de différentes époques, mode, photographies d’amateurs, communication politique, jeux vidéos, etc. Décontextualisées, les images perdent leur sens initial que les artistes peuvent à loisir détourner, subvertir. Fixées sur des portes usagées, recouvertes d’adhésif et de taches à l’aérographe, les photographies ont perdu leur brillance et la capacité d’illusion et apparaissent telles les vestiges d’anciennes gloires d’une société en fin de course.

Assemblages d’images de Mazaccio & Drowilal et Pablo Réol

Dans ses œuvres, Pablo Réol combine des images collectées dans l’espace public et de la musique et vidéo. Il en tire des collages, des sculptures ou encore de courtes vidéo telles que celle intitulée Octave qui, s’appropriant les codes du clip, mêlent lectures de poésie, musique pop et diaporamas d’images dans un dispositif évoquant les vitrines d’épicerie de nuit ou les bornes d’aéroports. En mettant en lumière le contraste entre les injonctions au bonheur et les décors attristant dans lesquels elles s’affichent, Pablo Réol révèle la violence du langage pictural de la rue et les idéologies qui le sous-tendent.

Sculptures de photographies de Morgane Denzler

Les sculptures de Morgane Denzler sont constituées de photographies de paysages pliées, découpées, placées au sol ou au mur. Cette mise à l’épreuve de l’image amplifie la dimension physique et sensorielle des médiums photographique et sculptural tout en ouvrant une réflexion axée sur le paysage, la mémoire et l’humain. Ses dernières réalisations comme Map, Module 4 et Soft . sculpture façonnent les paysages alpins qu’elle a parcourus en de grandes sculptures de bâches imprimées. Les images ainsi matérialisées sous forme de sculptures de diverses tailles et formes et placées en regard d’images de paysage éclaire la complexité des relations entre le réel et sa représentation entre lesquels il n’y a pas d’opposition simple.