ART | EXPO

La Morale du joujou

12 Sep - 25 Oct 2020
Vernissage le 11 Sep 2020

L’exposition « Morale du joujou » de Florent Dubois présente à la galerie des Bains-Douches une série de personnages qui forment une vitrine de jouets loufoques et monstrueux d'où se dégage une  atmosphère d'inquiétante étrangeté.

Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon, Florent Dubois multiplie les supports de création : dessins, peintures, objets, vidéos, céramiques, displays. Il a présenté son œuvre dans plusieurs expositions collectives et personnelles. C’est désormais l’extension de la galerie des Bains-Douches qui accueille sa série de peintures « Morale du joujou ».

« Morale du joujou » : une curieuse galerie de portraits

L’exposition « Morale du joujou » de l’artiste Florent Dubois se compose de différents portraits de personnages loufoques et étranges : une fraise maléfique, un enfant au visage grimé d’un maquillage extravaguant, un homme inquiétant dont le corps semble être composé de visages. Ces figures sont représentées sur papier via des techniques mixtes telles que le crayon et la peinture. Il s’agit souvent d’une simple tête flottante, aux traits tantôt réalistes, tantôt caricaturaux. Les couleurs ne correspondent jamais au teint réel d’un visage, à l’instar de la figuration répétée d’un homme moustachu à la peau verte. Le tout donne l’impression d’un cirque inquiétant.

« Morale du joujou » : l’inquiétante étrangeté des jouets

Pour cette exposition, Florent Dubois s’est inspiré d’un texte de Charles Baudelaire, intitulé « La Morale du joujou », paru dans Le Monde littéraire en 1853. Le poète y narre son éblouissement, étant enfant, devant une chambre remplie de jouets divers: « Elle ouvrit la porte d’une chambre où s’offrait un spectacle extraordinaire et vraiment féerique. […] Le plafond disparaissait sous une floraison de joujoux qui pendaient comme des stalactites merveilleuses. Le plancher offrait à peine un étroit sentier où poser les pieds. Il y avait là un monde de jouets de toute espèce, depuis les plus chers jusqu’aux plus modestes, depuis les plus simples jusqu’aux plus compliqués».

Les créations de Florent Dubois cherchent à représenter l’inquiétante étrangeté qui se dégage de certains jouets, qui oscillent entre le beau et le monstrueux, le merveilleux et l’étrange.