ART | EXPO

Monument aux mains

01 Déc - 28 Fév 2013
Vernissage le 30 Nov 2012

Jérémy Gobé, lauréat du prix Bullukian, présente une série de sculptures inédites et de nouveaux travaux, réalisés durant sa résidence lyonnaise au cours de laquelle il s’est approprié des meubles et objets trouvés et autour desquels il a tissé un écrin sculpté de tissu.

Jérémy Gobé
Monument aux mains

Lancé en septembre 2011 par la Fondation Bullukian, et présidé par la photographe Véronique Ellena, le Prix Bullukian d’aide à la création contemporaine pour de jeunes artistes plasticiens a récompensé l’artiste Jérémy Gobé, qui a remporté un prix d’une valeur d’environ 15 000 euros comprenant: une bourse de cinq mille euros, la production d’un catalogue, la mise à disposition d’un atelier à Lyon et l’organisation d’une exposition personnelle à la Fondation Bullukian.

Jérémy Gobé est né en 1986 à Cambrai. Il vit et travaille à Paris. Il a réalisé un Diplôme national d’arts plastiques aux Beaux Arts de Nancy et un Master aux Arts Décoratifs de Paris où il a reçu les Félicitations du Jury. Il réside actuellement à la Cité internationale des arts.

Le travail de Jérémy Gobé se construit est lié aux aléas de rencontres aussi multiples que fortuites. Nombre de ses œuvres prennent formes à partir de l’objet de récupération, auquel il s’efforce de redonner une noblesse et, selon lui, à « insuffler de la vie dans un objet passé ». Il utilise pour cela diverses techniques, comme la sculpture textile, dont il se sert pour transformer l’objet, le sculpter, le magnifier afin de lui redonner toute sa noblesse. De nombreux objets ou matières passent entre ses mains: coraux qui ont perdu leur apparence originelle, tables récupérées chez Emmaüs, divers objets trouvés.

Jérémy Gobé intervient sur ceux-ci à l’aide d’ajouts de matériaux comme la terre, le papier mâché ou encore le tricot résiné. « Ma démarche vise donc à retrouver l’énergie qui a un jour habité ces objets ».

«Monument aux Mains», l’exposition personnelle qu’il présente à la Fondation Bullukian, est un projet créé autour de nombreuses rencontres: avec les employés d’une usine en fermeture, avec les habitants de Lyon, avec l’histoire de sa famille, mais aussi avec Simone Pheulpin, artiste textile.

Jérémy Gobé nous fait découvrir une série de sculptures et de travaux inédits réalisés durant sa résidence lyonnaise. S’appropriant des meubles découverts dans l’atelier prêté par la Fondation Bullukian (un miroir, une porte), Jérémy Gobé a tissé autour d’eux un écrin sculpté de tissu.

Ce dernier, d’aspect soyeux mais en réalité abrasif comme du papier de verre, provenait d’une usine dans les Vosges, aujourd’hui fermée. C’est un hommage à ces anciens employés et aux gestes parfois douloureux que leur métier leur imposait, que Jérémy Gobé nous propose subtilement à travers ces œuvres.

Une autre facette de l’exposition consiste en un projet de sculptures, un work in progress qui propose à chacun une expérience à la fois symbolique, sensible et visuelle: il s’agit de donner à l’artiste un ou plusieurs vêtements, en expliquant les raisons de son choix. Ces vêtements seront ensuite transformés pour toujours en une sculpture unique qui parlera, au cœur de la mémoire et de la matière, de l’histoire de son ancien propriétaire.

Rencontre avec Jérémy Gobé
Samedi 22 décembre 2012 de 12h à 19h

Vernissage
Vendredi 30 novembre 2012 à 18h.