DANSE | SPECTACLE

Montpellier Danse. Lo Real, Le Réel, The Real

28 Juin - 28 Juin 2013
Vernissage le 28 Juin 2013

Israel Galván aime à dire que sa forme de communication c’est le corps plus que le langage. Dans sa dernière création — Le Réel — Israel Galván rend hommage à la mémoire des milliers de gitans exterminés par le régime nazi. C’est également une histoire personnelle, sa mère étant gitane: il raconte à sa manière ce drame du XXe siècle.

Israel Galvan
Montpellier Danse.
Lo Real, Le Réel, The Real

La danse, sa danse, sera ce témoin même si à ses yeux il faut «dépasser la mort sans la montrer». En une série de séquences imaginées avec ses complices Pedro G. Romero et Txiki Berraondo, Galván incarne cet homme face à l’horreur et au silence. «Se confronter à ce qui ne peut se danser est une invitation à la danse». Surtout Israel Galván convoque sur scène deux danseuses remarquables Isabel Bayón et Belén Maya, fille de Mario Maya avec lequel Israel fit ses débuts de solistes flamenco. Ces deux interprètes féminines apportent une autre force à cette création: danse en sabots, flamenco épuré, dialogue avec les instruments ou la voix, ici tout fait sens.

La partition chorégraphique se joue des extrêmes, lenteur et virtuosité, fureur et silence. Comme un «double rythme» qui deux heures durant transporte chacun. Sur le plateau, qu’Israel Galván a voulu dépouillé, un piano qui finit «démembré» les cordes étirées, le bois frappé. Le flamenco furioso de Galván s’affranchit une fois de plus des codes en vigueur pour plonger dans l’histoire. Et si Le Réel évoque la mort, il est aussi et surtout un formidable cri de résistance. La vie sur cette scène comme ailleurs est la plus forte

Chorégraphie, scénario musical: Israel Galván
Direction artistique: Pedro G. Romero
Mise en scène: Txiki Berraondo
Dramaturgie: Txiki Berraondo, Pedro G. Romero, Israel Galván
Documentation musicale: Pedro G. Romero
Assistant à la mise en scène et régie: Balbi Parra
Lumière: Rubén Camacho
Son: Pedro León
Costumes: Soledad Molina
Coordination technique: Pablo Pujol
Décors: Pablo Pujol, Pepe Barea
Repétiteur de chorégraphie: Marco de Ana
Productrice: Amapola López (A Negro Producciones)
Avec: Israel Galván, Belén Maya, Isabel Bayón
Chant: Tomás de Perrate, David Lagos; Guitare: composition musicale Juan Gómez Chicuelo; Saxophone: Juan Jiménez Alba; Piano: Alejandro Rojas Marcos; Percussions: Antonio Moreno; Violon danse: Eloisa Cantón; Chant, Jaleos, danse: Caracafé, Bobote, Uchi; Bande de Gitans et de Juifs Sistema: Tango; Acteurs: Pablo Pujol, Pepe Barea