DANSE | SPECTACLE

Montpellier Danse. Corner études

01 Juil - 02 Juil 2013
Vernissage le 01 Juil 2013

Dans Corner études, Emanuel Gat présente quatre pièces courtes qui s’inscrivent dans la continuité des thèmes et des idées explorés dans Brilliant Corners (création 2011). Les quatre pièces proposent un focus sur les différents aspects du processus de création ainsi qu’une réflexion sur les modalités et les conventions du spectacle vivant.

Emanuel Gat
Montpellier Danse.
Corner études

Pour Emanuel Gat, une œuvre n’existe que par le rapport qu’elle entretient avec le public. D’où l’idée de créer en présence de ce même public. Car, pour le chorégraphe, l’acmé d’une création se situe plus souvent dans le travail en studio que dans le spectacle présenté sur la scène.
De là découle sa volonté d’ouvrir le processus de création aux spectateurs, de la première répétition à la dernière mise au point technique sur le plateau. Cette proximité, ce «gros plan» (close up) modifie la vision et la compréhension de la danse.

Ainsi sera créée The Surprising Complexity Of Simple Pleasures, la quatrième pièce qui compose Corner études. Réunie à trois autres pièces, ces chorégraphies sont des études réalisées à partir de Brilliant Corners (créée à Montpellier Danse en 2011). Études comme au sens pictural ou musical puisqu’il s’agit de resserrer (close up) le point de vue sur un détail de la chorégraphie pour le développer.

A To F est le titre qui avait été donné lors des séances de travail à la scène culminante de Brilliant Corners. Sa structure est ici réinterrogée dans son mécanisme pour laisser d’autres relations émerger. Duet réunit les parties de deux danseuses comme si on les condensait dans un nouvel espace-temps, et les duplique en un quatuore, révélant une dynamique et une énergie nouvelles. Quartet, est une étude du contrepoint sur quatre lignes indépendantes. Elles enlacent des extraits d’un poème de T.S. Elliot, Four Quartets recomposé et rimé en direct par les danseurs et les phrases chorégraphiques des deux interprètes qui se croisent, se répondent et s’entremêlent. Ces quatre pièces seront présentées sur le plateau du Corum où se trouveront également les spectateurs qui pourront s’approcher très près (close up) des danseurs.